Companion planting attract-and-kill method for wireworm management in potatoes.

Vernon, R.S., van Herk, W.G., Clodius, M., et Tolman, J.H. (2015). « Companion planting attract-and-kill method for wireworm management in potatoes. », Journal of Pest Science, p. 1-15. doi : 10.1007/s10340-015-0707-6  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La lutte contre les larves de taupins dans les champs de pomme de terre repose généralement sur l’application d’insecticides au moment de la plantation. Avec le retrait du marché mondial de nombreux insecticides homologués pour la lutte contre les larves de taupin, il apparaît urgent, en ce début du 21e siècle, de mettre au point de nouvelles stratégies de lutte efficaces par rapport au coût et présentant moins de risques. C’est dans cette optique que nous avons évalué l’efficacité d’une nouvelle méthode de piégeage meurtrier utilisant une culture intercalaire pour réduire les populations de larves de taupins en Colombie-Britannique ((Agriotes obscurus) et en Ontario (Melanotus spp.) et, en conséquence, l’ampleur des dommages infligés aux tubercules. Nous avons semé des grains de blé traités au fipronil et/ou au thiaméthoxame dans la raie de semis le long des rangs de tubercules-mères non traités. Lors des essais réalisés en Colombie-Britannique, l’utilisation de grains de blés traités avec du fipronil utilisé seul ou en combinaison avec du thiaméthoxame a permis de réduire les défauts causés aux tubercules de pomme de terre à un degré d’efficacité comparable à celui des applications en granulés de Thimet 15 G renfermant du phorate effectuées dans la raie de semis. Par rapport aux valeurs enregistrées dans les parcelles témoins non traitées, la méthode de piégeage meurtrier a réduit l’abondance moyenne des larves de taupin de 89 à 100 %, comparativement à 59,2 % dans le cas des applications de Thimet. En Ontario, la plantation intercalaire de grains de blés traités avec du fipronil a entraîné une réduction moyenne des défauts de 81,2 %, comparativement à 66,6 % dans le cas des applications de fipronil + thiaméthoxame et de 83,4 % dans celui des applications de Thimet. Nous avons rarement observé une réduction du rendement en pommes de terre due à la compétition avec le blé intercalaire. Notre étude démontre qu’avec une stratégie de piégeage meurtrier avec culture intercalaire de blé traité au fipronil à raison de 5 g de matière active (m.a.)/100 kg de grain, il suffirait d’utiliser 3,4 g de m.a./ha pour obtenir des résultats comparables à ceux obtenus avec 3 250 g m.a.de phorate/ha. La stratégie de piégeage meurtrier permet de réduire de façon très efficace les populations de larves de taupins et les dommages qu’elles peuvent infliger aux tubercules tout en présentant de faibles risques pour l’environnement, et ce, à un coût comparable à celui des traitements prophylactiques courants reposant sur l’application d’insecticides tels que le phorate.

Date de modification :