Development and verification of SNP arrays to monitor hybridization between two host-associated strains of knotweed psyllid, Aphalara itadori.

Andersen, J.C., Bourchier, R.S., Grevstad, F., Van Driesche, R.G., et Mills, N.J. (2016). « Development and verification of SNP arrays to monitor hybridization between two host-associated strains of knotweed psyllid, Aphalara itadori. », Biological Control, 93, p. 49-55. doi : 10.1016/j.biocontrol.2015.11.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Trois espèces de renouées envahissantes (Fallopia japonica, Fallopia sachalinensis et Fallopia × bohemica) causent d’importants dommages dans les milieux riverains et les milieux bordant les routes en Amérique du Nord. Deux souches du psylle Aphalara itadori font actuellement l'objet d'évaluations en vue de leur introduction aux États-Unis et au Canada pour la lutte biologique contre ces renouées, après l’introduction de l’A. itadori au Royaume-Uni. Si leur introduction est autorisée et que des individus sont libérés, il est probable que des cas d’hybridation entre les deux souches se produisent; il est donc important de comprendre s’il existe des barrières à l’hybridation afin d’assurer la durabilité du programme de lutte biologique. Dans le cadre de la présente étude, nous avons mis au point deux marqueurs SNP et avons évalué leur utilité pour l’identification d’individus de souche pure (Hokkaido ou Kyushu) et d’individus hybrides. Un ensemble de 141 marqueurs SNP nous a permis de correctement déterminer le caractère pur ou hybride de chaque individu, alors qu’un plus petit ensemble de 29 marqueurs SNP nous a permis de correctement identifier les individus de souche pure, mais ne permettait pas de correctement identifier les individus hybrides.

Date de modification :