Evaluation of structural treatment efficacy against tribolium castaneum and tribolium confusum (coleoptera: Tenebrionidae) using meta-analysis of multiple studies conducted in food facilities.

Campbell, J.F., Buckman, F.K.A., Fields, P.G., et Subramanyam, B.H. (2015). « Evaluation of structural treatment efficacy against tribolium castaneum and tribolium confusum (coleoptera: Tenebrionidae) using meta-analysis of multiple studies conducted in food facilities. », Journal of Economic Entomology, 108(5), p. 2125-2140. doi : 10.1093/jee/tov215  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Avec l’abandon progressif du bromure de méthyle pour le traitement des structures utilisées pour la mouture et la transformation du grain, il est devenu nécessaire d’évaluer l’efficacité de traitements de rechange faisant appel au fluorure de sulfuryle ou à la chaleur. Le Tribolium castaneum (Herbst) (tribolium rouge de la farine) et le Tribolium confusum Jacquelin du Val (tribolium brun de la farine) (Coleoptera: Tenebrionidae) sont fréquemment les cibles de traitements des structures, et nous avons évalué l’impact de divers traitements sur ces espèces dans le cadre de cette étude. Pour évaluer l’efficacité des traitements, nous avons comparé le nombre de triboliums adultes capturés dans des pièges appâtés avec des phéromones et des kairomones immédiatement avant et immédiatement après les traitements. Les évaluations ont été réalisées principalement dans des minoteries et des rizeries commerciales, et les traitements ont été effectués par des spécialistes de la lutte antiparasitaire. Nous avons eu recours à une approche par méta-analyse pour évaluer les données d’efficacité associées aux quelque 111 traitements réalisés dans 39 installations. Nos résultats confirment que la fumigation des structures et les traitements thermiques permettent de réduire considérablement les populations de ravageurs dans les établissements alimentaires mais que l’efficacité des traitements fluctue considérablement. De façon générale, les différents types de traitements (fluorure de sulfuryle, bromure de méthyle et chaleur) ont entraîné une réduction comparable du nombre de captures selon différentes mesures de l’activité des ravageurs. L’application novatrice d’une approche par méta-analyse à l’évaluation de l’efficacité de différentes méthodes de traitement des structures a produit une estimation robuste de l’efficacité générale des traitements, fourni des indices sur les facteurs pouvant influer sur l’efficacité des traitements et permis de déterminer les lacunes dans les connaissances pouvant être comblées par des recherches additionnelles.

Date de modification :