Structural and physicochemical characteristics of a novel water-soluble gum from Lallemantia royleana seed.

Razavi, S.M.A., Cui, S.W., et Ding, H. (2016). « Structural and physicochemical characteristics of a novel water-soluble gum from Lallemantia royleana seed. », International Journal of Biological Macromolecules, 83, p. 142-151. doi : 10.1016/j.ijbiomac.2015.11.076  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour la présente étude, nous avons déterminé des paramètres ayant trait à la structure (composition en monosaccharides, masse moléculaire et analyse IRTF), à la composition chimique (humidité, protéines, cendres, hydrates de carbone et acides uroniques), aux propriétés rhéologiques et à l’activité en surface de la gomme de graines de Lallemantia royleana (BSG). Les résultats indiquent que la BSG contient 8,51 % (poids humide) d’eau, 8,24 % (poids sec) de cendres, 2,71 % (poids sec) de protéines, 75,87 % (poids sec) d’hydrates de carbone et 20,33 % (poids sec) d’acides uroniques. L’analyse des monosaccharides de la BSG a indiqué la présence d’arabinose (37,88 %), de galactose (33,54 %), de rhamnose (18,44 %), de xylose (6,02 %) et de glucose (4,11 %). Bien que la BSG ait une masse moléculaire similaire (1,294 × 106 Da) à celle de la plupart des gommes de graines, sa viscosité intrinsèque (23,06 dL/g) et son rayon de giration (104,84 nm) sont plus grands. La BSG avait un comportement à la fluidification fort (n{/I} < 0,29) sur la gamme de vitesses de cisaillement de 0,01 à 1000 s−1. Les données sur le comportement à l’écoulement ont été corrigées au moyen de différents modèles indépendants du temps, qui fournissaient une bonne description des propriétés rhéologiques de la BSG. Les spectres mécaniques dynamiques ont montré que la BSG est typique d’un gel faible, ses paramètres rhéologiques étant supérieurs à ceux de nombreuses gommes commerciales. Les spectres IRTF du polymère de la BSG indiquent la présence de groupes carboxyles, qui peuvent server de sites de liaison à des ions. La BSG exhibait une capacité à réduire la tension superficielle de l’eau à des concentrations inférieures à 0,75 %.

Date de modification :