Genetic analyses of Glu-1Ssh in wheat/Aegilops sharonensis hybrid progenies and development of alien HMW-GSs gene-specific markers.

Wei, L., Wang, Q., Zhang, L., Ma, J., Wang, J.-R., Qi, P.-F., Li, W., Chen, G-Y., Lan, X.-J., Deng, M., Lu, Z.-X., Wei, Y.-M., Zheng, Y.-L., et Jiang, Q.-T. (2015). « Genetic analyses of Glu-1Ssh in wheat/Aegilops sharonensis hybrid progenies and development of alien HMW-GSs gene-specific markers. », Molecular Breeding, 35(12), p. 1-10. doi : 10.1007/s11032-015-0416-0  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’Aegilops sharonensis est une plante sauvage diploïde apparentée au blé qui possède des sous‐unités de gluténine de poids moléculaire élevé (HMW-GS), récemment découvertes, qui sont codées par le gène Glu‐1Ssh. Des croisements entre des espèces de blé tétraploïdes et l’Ae. sharonensis ont permis d’obtenir des hybrides. Dans notre étude, nous avons introduit par rétrocroisement les HMW-GS de l’Ae. sharonensis dans des espèces de blé hexaploïdes. Les résultats de l’électrophorèse sur gel de polyacrylamide en présence de dodécylsulfate de sodium et de l’analyse cytogénétique indiquent que les lignées contenant les HMW-GS codées par le gène Glu-1Ssh ont de 35 à 50 chromosomes. Trois de ces lignées contenant 42 chromosomes (25‐8, 33‐1 et 42‐2) ont été identifiées par examen visuel. À l’exception de la présence des HMW-GS étrangers provenant de l’Ae. sharonensis, les caractéristiques agricoles des trois lignées étaient semblables à celles du blé commun, ce qui indique leur potentiel pour l’amélioration du blé. Nous avons également mis au point deux marqueurs moléculaires des gènes des HMW-GS de type x et de type y de l’Ae. sharonensis. Nous avons validé ces marqueurs chez les descendants des rétrocroisements et avons prouvé qu’ils permettent de tracer correctement le gène Glu‐1Ssh de l’Ae. sharonensis et de le distinguer des gènes Glu-1A, Glu-1B et Glu-1D du blé. Les lignées possédant les HMW-GS codées par le gène Glu ‐1Ssh et 42 chromosomes, ainsi que l’utilisation des deux marqueurs génétiques, seront donc utiles pour la sélection assistée par marqueurs visant à améliorer le blé par ajout de gènes étrangers.

Date de modification :