Ajouter des agents antimicrobiens sous-thérapeutiques à l'alimentation des bovins à faibles risques ne confère pas d'avantages consistants de performance.

Stanford, K., Gibb, D.J., Schwartzkopf-Genswein, K.S.G., Van Herk, F.H., et McAllister, T.A. (2015). « Ajouter des agents antimicrobiens sous-thérapeutiques à l'alimentation des bovins à faibles risques ne confère pas d'avantages consistants de performance. », Canadian Journal of Animal Science, 95(4), p. 589-597. doi : 10.4141/CJAS-2015-008  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Deux cent quarante bouvillons ont été obtenus du même ranch dans chacune de deux années. Les performances de croissance, états de santé et caractéristiques de carcasse des bouvillons ayant reçu des agents antimicrobiens sous-thérapeutiques ont été comparés à ceux des bouvillons témoins sans métaphylaxie antimicrobienne. Les groupes expérimentaux comprenaient les Témoins n'ayant pas reçu d'agents antimicrobiens; CTCS-700, nourris de 350 mg tête−1 jour−1chlortétracycline (CTC) et 350 mg tête−1 jour−1sulfadimidine; CTC-11, nourris de 11 mg kg−1 CTC; TYL, nourris de 11 mg kg−1 tylosine phosphate; et CTC-350, nourris de 350 mg tête−1 jour−1CTC. Les bouvillons ont été logés dans des enclos de 10 animaux et ont reçu des agents microbiens pendant les périodes de semi-finition et de finition. Les incidences de grippe bovine, de kératite infectieuse des bovins et du ballonnement ne différaient pas parmi les groupes expérimentaux, mais l'incidence de pododermatite interdigitée était plus faible chez les bouvillons témoins (P<0,05) que les bouvillons TYL. Dans les deux années de l’étude, la performance générale (semi-finition et finition) n'a pas été améliorée par les agents microbiens sous-thérapeutiques. De façon similaire, les caractéristiques de carcasse ainsi que l'incidence et la sévérité des abcès au foie n'ont pas été améliorées par rapport aux bouvillons témoins malgré l'alimentation contenant les agents antimicrobiens sous-thérapeutiques. Les résultats de la présente étude démontrent que les bouvillons à faibles risques peuvent être gérés dans de petits enclos avec un succès équivalent en performance de croissance, caractéristiques de carcasse et états de santé que les bouvillons ayant reçu des agents antimicrobiens sous-thérapeutiques.

Date de modification :