Unit and internal chain profile of African rice (Oryza glaberrima) amylopectin.

Gayin, J., Abdel-Aal, E-S.M., Manful, J., et Bertoft, E. (2016). « Unit and internal chain profile of African rice (Oryza glaberrima) amylopectin. », Carbohydrate Polymers, 137, p. 466-472. doi : 10.1016/j.carbpol.2015.11.008  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons utilisé la chromatographie d’échange d’anions haute performance pour étudier les profils de chaîne des amylopectines et de leurs dextrines limites φ,β provenant de deux acquisitions de riz africains Oryza glaberrima) —TOG 12440 et IRGC 103759. Les échantillons ont été comparés à des échantillons de deux riz asiatiques (Oryza sativa) (cv Koshihikari et cv WITA 4) et d’un riz hybride O. sativa × O. glaberrima (NERICA 4). Le rapport chaîne courte/chaîne longue allait de 12,1 à 13,8, et le rapport des chaînes A/B était d’environ 1,0 pour tous les échantillons. Une différence significative a été observée dans la distribution des chaînes internes en ce qui concerne la proportion de chaînes B courtes caractéristiques (chaînes Bfp) qui, dans les dextrines limites φ,β ont un degré de polymérisation (DP) de 3–7. Les amidons des riz africains et du NERICA 4 avaient des niveaux élevés de chaînes Bfp, mais le principal groupe de chaînes B courtes (DP 8–25) était similaire à celui des échantillons de riz asiatique. La longueur de chaîne (LC) moyenne, la longueur de chaîne interne (LCI) et la longueur de chaîne interne totale (LCIT) étaient similaires dans tous les échantillons. Toutefois, la longueur de chaîne externe (LCE) était plus grande dans les échantillons de riz africain et de NERICA 4. La LCE avait une corrélation positive et significative (p < 0,05) avec les températures de transition de gélatinisation et l’enthalpie suggérant des différences entre les propriétés de cuisson des deux types de riz.

Date de modification :