Newly recognised lineages of perithecial ascomycetes: the new orders Conioscyphales and Pleurotheciales.

Réblová, M., Seifert, K.A., Fournier, J., et Štěpánek, V. (2016). « Newly recognised lineages of perithecial ascomycetes: the new orders Conioscyphales and Pleurotheciales. », Persoonia, 37, p. 57-81. doi : 10.3767/003158516X689819  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nos analyses phylogéniques de séquences d’ADN de locus ribosomiques nucléaires et de locus codant pour des protéines indiquent que plusieurs ascomycètes périthéciaux et hyphomycètes dématiacés de milieux dulcicoles et terrestres devraient être classés dans deux clades monophylétiques étroitement apparentés aux Savoryellales. En effet, un clade formé de cinq espèces de Conioscypha et un autre comprenant plusieurs genres au statut taxonomique incertain apparentés au Pleurothecium représentent deux groupes taxonomiques qui se distinguent par leur classement systématique ordinal. Nous proposons d’établir ces clades comme de nouveaux ordres, soit les Conioscyphales et Pleurotheciales. Les Pleurotheciales présentent plusieurs nouveautés taxonomiques : deux nouveaux genres (Adelosphaeria et Melanotrigonum), trois nouvelles espèces (A. catenata, M. ovale et Phaeoisaria fasciculata) et une combinaison nouvelle (Pleurotheciella uniseptata). Nous proposons également une combinaison nouvelle pour le Savoryella limnetica, c.‐à‐d. de le classer comme Ascotaiwania sensu stricto, sur la base de données moléculaires et de caractéristiques de culture. Nous mettons en évidence une lignée bien définie, comprenant le nouveau genre Plagiascoma, plusieurs espèces de Bactrodesmiastrum et l’Ascotaiwania persoonii, et la considérons comme une lignée‐sœur du clade formé par les Conioscyphales, les Pleurotheciales et les Savoryellales dans notre phylogénie multilocus. Selon des analyses significatives d’inférence bayésienne et de vraisemblance maximale, ces taxons forment un groupe monophylétique au sein des Hypocréomycétidées. Les membres de ce clade ont en commun, outre une conidiogenèse holoblastique, quelques caractères morphologiques, comme l’absence de tissu stromatique (clypéus), des parois ascomatales à deux couches de cellules et des asques unituniqués à paroi mince qui présentent un anneau apical non amyloïde et des ascospores symétriques à cloisons longitudinales. Il s’agit des seuls hypocréomycétidées dont les paraphyses, qui persistent ou se désintègrent en partie, sont filiformes à cylindriques et libres au sommet. Les séquences d’ADN ont permis de classer deux autres hyphomycètes dématiacés : le Phragmocephala stemphylioides appartient aux Pleurotheciales, et le Triadelphia uniseptata aux Savoryellales.

Date de modification :