A Signaling Lipid Associated with Alzheimer's Disease Promotes Mitochondrial Dysfunction.

Kennedy, M., Moffat, T., Gable, K., Ganesan, S., Niewola-Staszkowska, K., Johnston, A., Nislow, C., Giaever, G., Harris, L.J., Loewith, R., Zaremberg, V., Harper, M.-E., Dunn, T., Bennett, S.A.L., et Baetz, K. (2016). « A Signaling Lipid Associated with Alzheimer's Disease Promotes Mitochondrial Dysfunction. », Scientific Reports, 6(Article number: 19332), p. 1-11. doi : 10.1038/srep19332  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Certains changements fondamentaux dans la composition et la répartition des lipides dans le cerveau contribueraient au déclin cognitif associé à la maladie d’Alzheimer. Les mécanismes par lesquels ces changements dans la composition des lipides perturbent la fonction cellulaire et, finalement, les facultés cognitives sont mal compris. Bien qu’elles puissent nous aider à mieux comprendre les effets du métabolisme lipidique déréglé, les méthodes reposant sur les « gènes candidats » requièrent la compréhension préalable des cibles moléculaires des espèces lipidiques individuelles. Dans le présent article, nous combinons le profilage non biaisé de l’expression génique à une analyse chimiogénomique de tout le génome afin de mettre en évidence la mitochondrie comme une cible d’aval importante du PC(O‑16:0/2:0), une espèce lipidique neurotoxique élevée dans la maladie d’Alzheimer. L’examen approfondi a révélé que le PC(O‑16:0/2:0) favorise de façon similaire l’augmentation globale de l’accumulation de céramides dans les neurones humains, ce qui a été associé à des espèces réactives de l’oxygène (ERO) issues des mitochondries et à la toxicité. Ces résultats portent à croire que la dysfonction mitochondriale liée au PC(O‑16:0/2:0) pourrait être un facteur contributif sous-jacent de la production d’ERO associée à la maladie d’Alzheimer.

Date de modification :