Enteric methane emissions in response to ruminal inoculation of Propionibacterium strains in beef cattle fed a mixed diet.

Vyas, D., Alazzeh, A.Y., McGinn, S.M., McAllister, T.A., Harstad, O.M., Holo, H., et Beauchemin, K.A. (2016). « Enteric methane emissions in response to ruminal inoculation of Propionibacterium strains in beef cattle fed a mixed diet. », Animal Production Science, 56, p. 1035-1040. doi : 10.1071/AN14801  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Cette étude visait à vérifier l’efficacité de souches de Propionibacterium pour atténuer les émissions de méthane (CH4) entérique par des génisses de boucherie recevant une ration mélangée. Nous avons utilisé 16 génisses de boucherie pourvues d’une canule ruminale qui recevaient une ration de base comprenant de l’ensilage d’orge et du grain d’orge dans une proportion de 60 : 40 (base de matière sèche [MS]). Les traitements étaient les suivants : 1) témoin; 2) Propionibacterium freudenreichii T114; 3) P. thoenii T159; et 4) P. freudenreichii T54. Chaque jour, les bactéries (1 × 1011 unités formatrices de colonies) ont été administrées directement dans le rumen avant le repas. Nous n’avons observé aucun effet du traitement sur la consommation de matière sèche (p = 0,90), le pH ruminal moyen (p = 0,50) ou les acides gras volatils totaux (p = 0,44). Toutefois, comparativement au témoin, les proportions d’acides gras volatils individuels ont changé lorsque la quantité d’acétate était moindre avec Propionibacterium T159 (p = 0,02), alors que la quantité d’isobutyrate ruminal (p < 0,01) et le rapport acétate : propionate (p = 0,04) étaient plus élevés avec Propionibacterium T114. La production entérique quotidienne totale de CH4 était en moyenne de 188 g/jour et ne variait pas selon la souche de Propionbacterium (p = 0,51). Le rendement moyen en méthane était de 22 g/kg de matière sèche consommée et avait tendance à être plus élevée avec les souches de Propionibacterium (p = 0,08). L’abondance relative des bactéries Propionibacteria totales était plus élevée chez les génisses inoculées avec la souche Propionibacterium T159 que chez les génisses témoins (p = 0,04). En conclusion, l’inoculation de la souche Propionibacterium T159 a diminué la proportion d’acétate ruminal, tandis que la souche Propionibacterium T114 a augmenté le rapport acétate : propionate. Cependant, les souches inoculées n’ont pas réduit les émissions de CH4 totales, peut-être en raison de l’incapacité des souches de Propionibacterium d’accroître les concentrations ruminales de propionate.

Date de modification :