Starting-up Low Temperature Dry Anaerobic Digestion of Cow Feces and Wheat Straw.

Saady, N.M.C. et Massé, D.I. (2016). « Starting-up Low Temperature Dry Anaerobic Digestion of Cow Feces and Wheat Straw. », Renewable Energy, 88, p. 439-444. doi : 10.1016/j.renene.2015.11.066  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La digestion anaérobie psychrophile à sec (DAPS) des déjections animales et des résidus agricoles est d’un grand intérêt dans les régions au climat froid. Dans le présent article, nous exposons les résultats d’une expérience de démarrage (113 jours) de DAPS d’un mélange de matières fécales de vache et de paille de blé (à deux proportions de solides totaux [ST] : 18 et 21 %), effectuée dans un digesteur en série à alimentation discontinue à 20 °C à l’échelle du laboratoire. Nous avons obtenu un rendement spécifique en méthane (RSM) moyen de 96,1 ± 5 L de CH4 par kg de solides volatiles (SV) corrigé en fonction de la pression et de la température normales (101,3 kPa et 273 °K) [litres normalisés, ou LN, de CH4 kg‑1 SV] pour une alimentation suivant une proportion de ST de 18 %, avec un taux d’alimentation en matière organique (TAMO) de 4,0 g de demande chimique totale en oxygène (DCTO) kg‑1 inoculum jour‑1 et un cycle de traitement de 21 jours. Nous avons obtenu un RSM moyen de 149,9 ± 14 LN CH4 kg‑1 SV avec une production maximale quotidienne de CH4 de 7,2 ± 0,7 LN CH4 kg‑1 SV jour‑1 pour une alimentation suivant une proportion de ST de 21 %, avec un TAMO quotidien moyen de 4,2 g DCTO kg‑1 inoculum jour‑1 et un cycle de traitement de 21 jours. La baisse rapide de la concentration des acides gras volatils après 7 jours de traitement et la faible concentration de ces acides gras qui a suivi a montré que l’hydrolyse était l’étape limitante de la réaction. Nos résultats indiquent que la DAPS des déjections animales et de la paille de blé est possible pour une alimentation suivant une proportion de ST de 21 %.

Date de modification :