Fish oil-derived long-chain n-3 polyunsaturated fatty acids reduce expression of M1-associated macrophage markers in an ex vivo adipose tissue culture model, in part through adiponectin.

De Boer, A.A., Monk, J.M., Liddle, D.M., Power, K.A., Ma, D.W.L., et Robinson, L.E. (2015). « Fish oil-derived long-chain n-3 polyunsaturated fatty acids reduce expression of M1-associated macrophage markers in an ex vivo adipose tissue culture model, in part through adiponectin. », Frontiers in Nutrition, 2(Article 31), p. 1-16. doi : 10.3389/fnut.2015.00031  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les macrophages du tissu adipeux (MTA) jouent un rôle clé dans les maladies associées à l’obésité, et leur phénotype peut être influencé par le microenvironnement tissulaire local. Fait intéressant à signaler, les acides gras polyinsaturés n‑3 à longue chaîne (AGPI n‑3 LC) et l’adipokine régulée à la hausse par les AGPI n‑3 LC, l’adiponectine (Ad), pourraient atténuer les réponses excessives de polarisation des MTA M1 inflammatoires. Cependant, la mesure dans laquelle les AGPI n‑3 LC et l’Ad agissent de concert pour modifier le phénotype des macrophages n’a pas été examinée. En conséquence, nous avons eu recours à un modèle établi de culture du TA ex vivo utilisant du TA viscéral de souris ayant reçu une ration témoin riche en AGPI n‑6 (TEM; 10 % p/p d’huile de carthame), ou une ration isocalorique riche en AGPI n‑3 LC provenant d’huiles de poisson (HP; 3 % p/p d’huile d’alose tyran + 7 % p/p d’huile de carthame) visant à produire un milieu conditionné par le TA (MCTA). Nous avons ensuite évalué si la TEM ou le MCTA HP avaient modifié les marqueurs de polarisation des macrophages dans un modèle conçu pour imiter l’inflammation aiguë (MCTA pendant 18 heures plus lipopolysaccharide [LPS] pendant les 6 dernières heures) ou l’inflammation chronique (macrophages traités par la TEM ou le MCTA HP exposés au LPS pendant 24 heures) avec ou sans un anticorps neutralisant Ad et un agent de neutralisation du LPS, la polymyxine B. Dans le modèle d’inflammation aiguë, les macrophages traités par le MCTA HP ont présenté une diminution de l’absorption des lipides et de l’expression de l’ARNm des marqueurs M1 (Nos2, Nfκb, Il6, Il18, Ccl2 et Ccl5) comparativement au MCTA TEM (p ≤ 0,05); ces effets ont toutefois été grandement atténués lorsque l’Ad a été neutralisée (p > 0,05). En outre, dans le modèle d’inflammation chronique, les macrophages traités par le MCTA HP ont présenté une diminution de l’expression de l’ARNm des marqueurs M1 (Nos2, Tnfα, Ccl2 et Il1β) et de la sécrétion d’IL‑6 et de CCL2 (p ≤ 0,05); certains de ces effets ont cependant été perdus lorsque l’Ad a été neutralisée, puis ils ont été davantage exacerbés lorsque l’Ad et le LPS ont été neutralisés. Considérés dans leur ensemble, ces travaux montrent que les AGPI n‑3 LC et l’Ad agissent de concert pour supprimer certaines réactions des macrophages M1. Par conséquent, les futures stratégies visant à moduler le phénotype des MTA devraient tenir compte du rôle des AGPI n‑3 LC et de l’Ad dans l’atténuation de l’inflammation du TA chez les personnes obèses.

Date de modification :