Effect of wheat dried distillers grains with solubles and fibrolytic enzymes on ruminal fermentation, digestibility, growth performance, and feeding behavior of beef cattle.

He, Z.X., Walker, N.D., McAllister, T.A., et Yang, W.-Z. (2015). « Effect of wheat dried distillers grains with solubles and fibrolytic enzymes on ruminal fermentation, digestibility, growth performance, and feeding behavior of beef cattle. », Journal of Animal Science, 93, p. 1218-1228. doi : 10.2527/jas.2014-8412  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons procédé à deux expériences pour évaluer l’effet des drêches de distillerie du blé séchées avec solubles DDSS et des enzymes fibrolytiques (EF) sur la fermentation ruminale, la digestibilité ruminale in situ et la digestibilité in vivo dans l’ensemble du tube digestif, sur la performance de croissance et sur le comportement alimentaire des bovins de boucherie en croissance. Dans l’expérience 1, 6 génisses Angus pourvues d’une canule ruminale (poids moyen de 794 ± 44,2 kg) ont été réparties selon un plan en carré latin de 6 × 6 avec une disposition factorielle des traitements de 2 × 3. Les traitements étaient les suivants : ration témoin contenant 50 % d’ensilage d’orge, 10 % de foin de graminées et 40 % de concentré à base de grain d’orge (CON) et le CON avec 15 % de DDSS de blé en substitution du grain d’orge (BDS) combiné à 0, 1 ou 2 mL d’EF/kg de matière sèche (MS) de ration, respectivement. L’inclusion des DDSS a augmenté la digestibilité des protéines brutes (p < 0,01) dans l’ensemble du tube digestif, de même que celle des NDF (p = 0,04) et des ADF (p = 0,03). L’augmentation linéaire de l’EF a augmenté (p = 0,03) la digestibilité des protéines brutes sans influer sur la digestibilité des autres éléments nutritifs. Il n’y a pas eu d’effet des DDSS ni des EF sur le pH ruminal ou la concentration des acides gras volatils, sauf que la concentration du propionate était plus élevée (p = 0,04) avec les BDS. Après 24 heures d’incubation, la disparition ruminale in situ de la MS et des NDF de l’ensilage d’orge a été supérieure (p < 0,04) chez les génisses qui avaient reçu les BDS comparativement à celles qui avaient reçu le CON. L’augmentation linéaire des EF a augmenté (p = 0,03) la disparition in situ des NDF de l’ensilage d’orge après 24 h d’incubation. Dans l’expérience 2, 120 bouvillons sevrés (poids initial de 289 ± 11,0 kg) ont reçu des rations semblables à celles décrites dans l’expérience 1. Les bouvillons qui ont reçu les BDS avaient un poids final, un gain de poids quotidien moyen, une consommation de matière sèche et un indice de consommation supérieurs (p < 0,01) à ceux des bouvillons qui avaient reçu le CON. L’augmentation des EF n’a pas modifié le gain de poids quotidien moyen ni l’indice de consommation, mais a eu tendance à diminuer (p < 0,07) de façon linéaire l’ingestion de matière sèche. Il y a eu des interactions (p < 0,02) entre les DDSS et les EF sur la vitesse d’alimentation et le temps passé à la mangeoire. La supplémentation en EF a diminué (p < 0,01) le temps passé à la mangeoire et augmenté (p < 0,01) la vitesse de consommation des aliments chez les bouvillons qui recevaient les BDS contrairement à ceux qui recevaient le CON. La vitesse de consommation des aliments (p < 0,01) et la fréquence des repas (p = 0,02) étaient plus élevées, mais la durée des repas était plus courte (p < 0,01) chez les bouvillons qui recevaient les BDS que chez ceux qui recevaient le CON. Ces résultats montrent que l’inclusion de DDSS de blé dans une ration de croissance augmente la digestibilité des NDF et de protéines brutes dans l’ensemble du tube digestif et améliore l’indice de consommation des bouvillons. De plus, la supplémentation en enzymes fibrolytiques dans les rations de croissance comprenant de l’ensilage d’orge pourrait aussi permettre d’accroître les profits, en raison de la tendance vers une baisse de consommation de la matière sèche sans diminution du gain de poids quotidien moyen lors de l’ajout d’enzymes fibrolytiques.

Date de modification :