Oral supplementations of betaine, choline, creatine and vitamin B6 and their influence on the development of homocysteinaemia in neonatal piglets.

Côté-Robitaille, M.-E., Girard, C.L., Guay, F., et Matte, J.J. (2015). « Oral supplementations of betaine, choline, creatine and vitamin B6 and their influence on the development of homocysteinaemia in neonatal piglets. », Journal of Nutritional Science, 4(e 31), p. 1-7. doi : 10.1017/jns.2015.19  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’homocystéine (Hcy) est un acide aminé soufré intermédiaire reconnu pour ses propriétés pro-oxydantes chez plusieurs espèces qui peuvent affaiblir la compétence immunitaire des porcelets. Chez cette espèce, en effet, on observe un décuplement des concentrations plasmatiques de l’Hcy au cours des deux premières semaines de vie. La présente étude visait à déterminer si des suppléments oraux de bétaïne (comme fournisseur de groupements méthyles), de créatine (pour réduire la demande en groupements méthyles), de choline (avec les deux fonctions précédentes) et de vitamine B6 (comme cofacteur enzymatique pour le catabolisme du Hcy) pouvaient permettre de réguler la pHcy chez les porcelets. Dix-sept truies (de deuxième parité) ont reçu des rations de gestation et de lactation supplémentées avec de l’acide folique (10 mg/kg) et de la vitamine B12 (150 µg/kg). Huit porcelets de chaque portée ont reçu chaque jour un des huit traitements suivants par voie orale (mg/kg poids corporel) : 1) témoin (saline); 2) bétaïne (50); 3) choline (70); 4) créatine (300); 5) pyridoxine (0,2); 6) traitements 2 et 5; 7) traitements 3 et 4; 8) traitements 2, 3, 4 et 5. Selon l’âge, la pHcy a augmenté de façon marquée, passant de 2,48 µM à la naissance à 17,96 µM à 21 jours (p < 0,01). Les concentrations de pHcy ont eu tendance à être plus faibles (p = 0,09) chez les porcelets traités que chez les témoins, mais la diminution la plus importante (23 %) et la seule diminution appariée significative a été observée entre les traitements 1 et 8 (p = 0,03). Les traitements n’ont pas influé (p > 0,70) sur la croissance des porcelets entre la naissance et le jour 21. Il semble donc possible de réduire les concentrations de pHcy chez les porcelets non sevrés, mais il faut alors une combinaison de tous les éléments nutritifs choisis.

Date de modification :