Folic acid supplementation during high fat diet feeding restores AMP-activated protein kinase (AMPK) activation via an AMP-LKB1 dependent mechanism.

Sid, V., Wu, N., Sarna, L.K., Siow, Y.L., House, J.D., et Karmin, O.K. (2015). « Folic acid supplementation during high fat diet feeding restores AMP-activated protein kinase (AMPK) activation via an AMP-LKB1 dependent mechanism. », American Journal of Physiology: Regulatory, Integrative and Comparative Physiology, 309(10), p. R1215-R1225. doi : 10.1152/ajpregu.00260.2015  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La protéine kinase activée par l’AMP (AMPK) et un capteur de l’état énergétique endogène qui régule le métabolisme des lipides et des glucides. La stéatose hépatique non alcoolique (SHNA) est considérée comme une manifestation hépatique du syndrome métabolique accompagnée de troubles du métabolisme des lipides et du glucose et d’une augmentation du stress oxydatif. Notre étude récente a montré que l’ajout d’acide folique atténuait le stress oxydatif hépatique et l’accumulation de lipides chez des souris ayant reçu une ration hyperlipidique. Dans la présente étude, nous voulions examiner l’effet de l’acide folique sur l’AMPK hépatique durant la consommation d’une ration hyperlipidique, ainsi que les mécanismes en cause. Pour ce faire, nous avons donné à des souris mâles C57BL/6J une ration témoin (10 % des kcal dans les lipides), une ration hyperlipidique (60 % des kcal dans les lipides) ou une ration hyperlipidique enrichie d’acide folique (26 mg/kg de ration) pendant cinq semaines. Les souris ayant reçu une ration hyperlipidique ont présenté une hyperglycémie, une accumulation de cholestérol dans le foie et une phosphorylation de l’AMPK hépatique réduite. L’ajout d’acide folique a rétabli la phosphorylation de l’AMPK (activation) et réduit la glycémie ainsi que le taux de cholestérol dans le foie. L’activation de l’AMPK par l’acide folique a été assurée par une hausse de son AMP activateur allostérique et par l’activation de sa kinase en amont, c’est‑à‑dire la kinase hépatique B1 (LKB1) dans le foie. Conformément aux résultats in vivo, le 5‑méthyltétrahydrofolate (la forme bioactive du folate) a rétabli la phosphorylation (activation) tant de l’AMPK que de la LKB1 dans les cellules HepG2 traitées à l’acide palmitique. L’activation de l’AMPK par l’acide folique pourrait être responsable de la phosphorylation de la HMG-CoA réductase dépendante de l’AMPK, menant à une synthèse réduite du cholestérol dans le foie durant la consommation de la ration hyperlipidique. Ces résultats donnent à penser que l’ajout d’acide folique pourrait améliorer le métabolisme du cholestérol et du glucose grâce au rétablissement de l’activation de l’AMPK dans le foie.

Date de modification :