Green to red photoconversion of GFP for protein tracking in vivo.

Sattarzadeh, A., Saberianfar, R., Zipfel, W.R., Menassa, R., et Hanson, M.R. (2015). « Green to red photoconversion of GFP for protein tracking in vivo. », Scientific Reports, 5(Article number: 11771), p. 1-8. doi : 10.1038/srep11771  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Chez certaines protéines fluorescentes, les propriétés d’émission spectrale changent avec le temps ou après qu’elles aient été irradiées avec de la lumière bleue ou ultraviolette. On utilise de telles protéines pour suivre la dynamique de certaines protéines cellulaires ou d’organites marqués dans une cellule. Mais avant que les gènes qui codent ces protéines fluorescentes soient disponibles, de nombreuses protéines avaient été marquées avec la protéine verte fluorescente (GFP) dans des cellules transgéniques; plusieurs organismes modèles comprennent des lignées et des organismes marqués à la GFP. Nous décrivons ici une méthode rapide, non invasive pour la photoconversion de la GFP du vert au rouge. Nous l’avons utilisée chez des plantes transgéniques, chez la drosophile ainsi que chez des cellules mammaliennes in vivo. Même si les gènes codant des protéines fluorescentes conçues spécifiquement pour la photoconversion seraient utiles pour créer de nouvelles lignées transgéniques, notre méthode de photoconversion de la GFP permet d’utiliser les lignées transgéniques existantes marquées à la GFP pour étudier des processus dynamiques dans les cellules vivantes.

Date de modification :