Short-chain fatty acid profiles from flaxseed dietary fibres after in vitro fermentation of pig colonic digesta: Structure-function relationship.

Ding, H., Cui, S.W., Goff, H.D., et Gong, J. (2015). « Short-chain fatty acid profiles from flaxseed dietary fibres after in vitro fermentation of pig colonic digesta: Structure-function relationship. », Bioactive Carbohydrates and Dietary Fibre, 6(2), p. 62-68. doi : 10.1016/j.bcdf.2015.09.006  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La graine de lin (Linum usitatissimum L.) est riche en fibres alimentaires. Il y a quatre principales fractions solubles de fibres alimentaires, et la structure moléculaire de ces fractions a été caractérisée. Toutefois, la relation structure-fonction associée aux profils d’acides gras à chaîne courte (AGCC) demeure inconnue. Les profils d’AGCC produits par la fermentation in vitro de digestat colique de porc avec des fractions solubles de fibres alimentaires de lin ont été analysés par chromatographie en phase gazeuse; des arabinoxylanes de psyllium ont été utilisés en guise de fibres de référence. Les résultats ont révélé que la production totale d’AGCC avec l’ensemble des fibres alimentaires à l’étude était considérablement plus élevée qu’avec le témoin négatif après une fermentation de 72 h. Le principal AGCC ayant été produit après cette période était de l’acide acétique, suivi d’acide propionique et d’acide butyrique. La production d’acide acétique par les xyloglucanes de la graine de lin et la production d’acide butyrique par les arabinoxylanes du mucilage du lin étaient considérablement plus importantes qu’avec le témoin négatif après une fermentation de 48 h. Les arabinoxylanes du mucilage du lin et du psyllium ont favorisé la production d’acide butyrique plus efficacement que les autres fibres alimentaires à l’étude au terme d’une fermentation de 48 h, tandis que les xyloglucanes de la graine de lin et le RG-I du lin favorisaient davantage la production d’acide acétique. La structure des fibres alimentaires a joué un rôle important dans la production de certains AGCC plutôt que d’autres, et les différences observées quant au taux de fermentescibilité pourraient être dues en partie à des caractéristiques conformationnelles. La fermentation des fibres alimentaires de lin était relativement plus lente que celle des fibres de psyllium, et toutes les fibres alimentaires de lin étaient associées à une production supérieure d’AGCC que les fibres de psyllium après une incubation de 72 h. Les présents travaux devraient promouvoir l’utilisation de fibres alimentaires de lin et contribuer à l’optimisation de la santé du côlon à l’aide d’un régime alimentaire mieux équilibré, à base de céréales et d’oléagineux.

Date de modification :