Pseudomonas fluorescens LBUM223 increases potato yield and reduces common scab symptoms in the field.

Arseneault, T., Goyer, C., et Filion, M. (2015). « Pseudomonas fluorescens LBUM223 increases potato yield and reduces common scab symptoms in the field. », Phytopathology, 105(10), p. 1311-1317. doi : 10.1094/PHYTO-12-14-0358-R  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La gale commune de la pomme de terre, causée par Streptomyces spp., est une maladie importante contre laquelle les méthodes actuelles ne permettent pas de lutter efficacement. Nous avons déjà montré que, dans des conditions contrôlées, Pseudomonas fluorescens LBUM223 peut réduire le développement de la gale commune par sa production d’acide phénazine-1-carboxylique qui induit une production réduite de thaxtomine A par le pathogène, un facteur clé de sa pathogénicité et de sa virulence. Dans cette étude, nous avons voulu voir si la souche LBUM223 pouvait accroître le rendement en pommes de terre et lutter contre la gale commune au champ, et nous avons déterminé les mécanismes de biocontrôle impliqués. Nous avons vérifié si la réduction des populations de pathogènes du sol, l’activation de la résistance systémique induite chez la pomme de terre et/ou des changements dans l’expression du gène txtA, qui intervient dans la biosynthèse de la thaxtomine A chez les espèces pathogènes du genre Streptomyces, jouaient un rôle dans l’inhibition du développement de la gale commune par la souche LBUM223. Les symptômes de la gale commune ont été réduits de manière significative, et le poids total des tubercules a augmenté de 46 % avec des applications bihebdomadaires de LBUM223. La bactérie n’a pas réduit les populations de pathogènes du sol, et l’expression des gènes liés aux défenses systémiques de la pomme de terre n’a pas changé de manière significative avec les traitements. Nous avons toutefois constaté une régulation à la baisse significative de l’expression du gène txtA dans la géocaulosphère. Il s’agit de la première démonstration d’une souche de Pseudomonas qui peut modifier directement l’activité transcriptionnelle d’un gène clé de la pathogénicité d’un phytopathogène dans des conditions naturelles, et contribuer ainsi à la lutte contre la maladie.

Date de modification :