Conifer flavonoid compounds inhibit detoxification enzymes and synergize insecticides.

Wang, Z., Zhao, Z., Cheng, X., Liu, S., Wei, Q., et Scott, I.M. (2015). « Conifer flavonoid compounds inhibit detoxification enzymes and synergize insecticides. », Pesticide Biochemistry and Physiology. doi : 10.1016/j.pestbp.2015.09.003  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La détoxication par les glutathione S-transférases (GST) et les estérases est un mécanisme important de la résistance aux insecticides. La découverte de nouvelles substances phytochmiques pouvant inhiber les GST et les estérases pourrait fournir de nouveaux insecticides synergistes. Les conifères contiennent des flavonoïdes, comme la taxifoline, qui inhibent l’activité des GST in vitro. Avec ces travaux, nous avons voulu vérifier l’efficacité relative de la taxifoline comme inhibiteur enzymatique et comme insecticide synergiste lorsqu’elle est utilisée en association avec le Guthion (50 % azinphos-méthyle), un insecticide organophosphoré, ou le pyrèthre, un insecticide végétal, chez une souche de doryphore de la pomme de terre résistante aux insecticides, Leptinotarsa decemlineata(Say). Tant la taxifoline que son isomère, la quercitine, ont augmenté la mortalité des larves du premier stade après 48 heures lorsqu’elles étaient utilisées en combinaison avec le Guthion, mais pas avec le pyrèthre. L’inhibition in vitro des estérases par la taxifoline était supérieure à celle induite par le S, S, S‑tributyl phosphorotrithioate (DEF), un inhibiteur des estérases couramment employé. Nous avons également mesuré l’inhibition in vivo des estérases et des GST après l’ingestion de la taxifoline, mais le DEF a entraîné une suppression plus importante de l’activité des estérases. Nos résultats montrent que les flavonoïdes inhibent les estérases tant in vitro qu’in vivo, ce qui explique sans doute le synergisme insecticide observé chez doryphore de la pomme de terre résistant aux insecticides.

Date de modification :