Stem rust resistance: two approaches.

Hiebert, C.W., Spielmeyer, W., McCartney, C., Kassa, M.T., Fetch Jr., T.G., You, F.M., Menzies, J.G., Humphreys, D.G., et McCallum, B.D. (2015). « Stem rust resistance: two approaches. », dans Ogihara, Y. et al. (dir.) - Proceedings of the 12th International Wheat Genetics Symposium, Springer, Chapitre 20, p. 183-192.

Résumé

La rouille des tiges, causée par le Puccinia graminis f.sp. tritici (Pgt), est une maladie destructrice du blé qui a déjà causé par le passé de graves pertes de rendement dans la plupart des régions productrices de blé du monde. Au cours des 50 dernières années, la rouille des tiges a été efficacement contrée par l’utilisation de cultivars possédant des gènes de résistance (Sr) à cette maladie. Toutefois, avec l’apparition de nouvelles races de Pgt, soit la race Ug99 et ses variantes, la recherche sur la rouille des tiges a fait l’objet de nouveaux investissements. Des recherches ont notamment été réalisées en vue de la découverte, de la caractérisation, de la cartographie génétique et du clonage des gènes Sr. Nous examinons ici deux exemples de caractérisation génétique et de cartographie des gènes de résistance à la rouille des tiges. Dans le premier exemple, les chercheurs ont examiné une région du chromosome 6DS conférant une résistance à la race Ug99, pour plusieurs populations et plusieurs sources. Dans le deuxième exemple, les chercheurs ont étudié un modèle de résistance moins classique, où la résistance au stade de plantule était activée par un locus indépendant présentant un effet « non-suppresseur » apparent. Les connaissances acquises dans le cadre des recherches ayant des orientations diversifiées, dont les recherches ici présentées, contribueront à l’atteinte d’une résistance durable à la rouille des tiges.

Date de modification :