A century later: rediscovery, culturing and phylogenetic analysis of Diploöspora rosea, a rare onygenalean hyphomycete.

Tanney, J.B., Nguyen, H.D.T., Pinzari, F., et Seifert, K.A. (2015). « A century later: rediscovery, culturing and phylogenetic analysis of Diploöspora rosea, a rare onygenalean hyphomycete. », Antonie Van Leeuwenhoek International Journal of General and Molecular Microbiology, 108(5), p. 1023-1035. doi : 10.1007/s10482-015-0555-7  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Près de 100 ans après sa découverte, le Diploöspora rosea a été détecté sur des parchemins présentant des dommages biologiques, à Rome, en Italie, et extrait de poussière domestique prélevée en Micronésie. L’isolement de l’échantillon mis en culture a permis l’étude des caractères morphologiques d’une colonie et du développement des conidies et conidiophores ainsi qu’une analyse phylogénétique fondée sur les séquences d’ADNr nucléaire 18S, les espaceurs transcrits internes et l’ADNr 28S. Nos résultats montrent que le D. rosea appartient à l’ordre des Onygenales et se situe à la base desGymnoascaceae ou appartient à un groupe frère, mais sa position taxonomique exacte est incertaine. D’après un examen du parchemin au moyen de la microscopie électronique à balayage et de la spectroscopie dispersive en énergie, nous avançons que le champignon est présent dans les milieux renfermant des archives et les milieux intérieurs mouillés de façon périodique. L’espèce est parvenue à croître sur tous les milieux à faible activité de l’eau utilisés dans le cadre de l’étude, y compris la gélose à l’extrait de malt additionnée de saccharose à 60 %, ce qui confirme son caractère xérophile.

Date de modification :