Systematic review of the effect of processing of whole-grain oat cereals on glycaemic response.

Tosh, S.M. et Chu, Y. (2015). « Systematic review of the effect of processing of whole-grain oat cereals on glycaemic response. », British Journal of Nutrition, 114(8), p. 1256-1262. doi : 10.1017/S0007114515002895  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On a découvert que l’avoine de grains entiers est un aliment qui atténue l’augmentation de la glycémie après un repas. Cependant, la transformation de l’avoine change les caractéristiques physiques de la céréale, ce qui pourrait influer sur la réponse glycémique humaine. Par conséquent, nous avons étudié, dans le cadre d’un examen systématique, l’effet de différents procédés sur la réponse glycémique postprandiale aiguë, quantifiée au moyen de mesures d’indice glycémique (IG). Une revue des publications a permis de trouver 20 articles contenant 56 essais individuels. Nous avons trouvé 17 autres essais non publiés dans une base de données en ligne. Sur les 72 mesures comprises dans l’examen, 2 concernaient de l’avoine épointée; 11, des gros flocons; 7, de l’avoine à cuisson rapide (petits flocons); 9, du gruau instantané et 28, du muesli ou du granola. Une des mesures concernant le granola a été jugée aberrante et retirée de l’analyse statistique. En tout, 15 essais cliniques se rapportant à du gruau à l’avoine roulée ne précisaient pas le type d’avoine utilisé; l’effet du procédé de transformation n’a donc pas pu être évalué. L’avoine épointée (IG = 55 [erreur type 2·5]), les gros flocons d’avoine (IG = 53 [erreur type 2·0]) ainsi que le muesli et le granola (IG = 56 [erreur type 1·7]) ont provoqué une réponse glycémique faible à modérée. L’avoine à cuisson rapide et le gruau instantané ont produit une réponse glycémique significativement plus élevée (IG = 71 [erreur type 2·7] et 75 [erreur type 2·8], respectivement) que le muesli et le granola ou le gruau de gros flocons d’avoine. L’analyse a révélé que les différences dans les protocoles de transformation et les pratiques de cuisson modifient la réponse glycémique à l’égard des aliments faits d’avoine de grains entiers. Les particules de plus petite taille et la gélatinisation accrue de l’amidon semblent augmenter la réponse glycémique.

Date de modification :