Linseed oil supplementation to dairy cows fed diets based on red clover silage or corn silage: Effects on methane production, rumen fermentation, nutrient digestibility, N balance, and milk production.

Benchaar, C., Hassanat, F., Martineau, R., et Gervais, R. (2015). « Linseed oil supplementation to dairy cows fed diets based on red clover silage or corn silage: Effects on methane production, rumen fermentation, nutrient digestibility, N balance, and milk production. », Journal of Dairy Science (JDS), 98(11), p. 7993-8008. doi : 10.3168/jds.2015-9398  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’objectif de cette étude était d’examiner les effets d’un supplément d’huile de lin (HL) dans une ration à base d’ensilage de trèfle des prés (ETP) ou d’ensilage de maïs (EM) sur les émissions de CH4 entérique, les caractéristiques de la fermentation ruminale, la digestibilité des nutriments, le bilan azoté et la production de lait. Pour ce faire, nous avons utilisé douze vaches en lactation munies d’une canule ruminale dans une expérience réalisée selon un carré latin répété 4 × 4 (périodes de 35 jours) et une disposition factorielle des traitements de 2 × 2. Les vaches ont reçu (ad libitum) une ration à base d’ETP ou d’EM (fourrage:concentré dans une proportion 60:40, sur une base de matière sèche [MS]) avec ou sans HL (4 % de la MS). La supplémentation d’HL dans la ration à base d’ETP a réduit la production de CH4 entérique (– 9 %) et les pertes énergétiques en CH4 (– 11 %) sans effet indésirable sur la prise de MS, la digestion, les caractéristiques de la fermentation ruminale, le nombre de protozoaires et la production de lait. L’ajout d’HL à la ration à base d’EM a causé une plus grande diminution de la production de CH4 (– 26 %) et des pertes énergétiques en CH4 (– 23 %), mais cet ajout a été associé à une réduction de la prise de MS, de la digestibilité des fibres pour le tube digestif total, du nombre de protozoaires, du rapport acétate/propionate et du rendement en lait normalisé. L’excrétion urinaire de N (g/j) a diminué avec la supplémentation d’HL dans les rations à base d’ETP et d’EM, ce qui permet de croire à un potentiel réduit d’émissions de N2O. Les résultats de cette étude montrent que l’effet réducteur de la supplémentation d’HL sur la production de CH4 entérique est plus prononcé avec la ration à base d’EM qu’avec la ration à base d’ETP. Cependant, à cause de la digestibilité réduite associée à la ration à base d’EM, la réduction de la production de CH4 entérique peut être neutralisée par des émissions de CH4 plus élevées provenant de l’entreposage du fumier. Ainsi, le type de fourrage de la ration de base doit être pris en compte lorsqu’on utilise une supplémentation en lipides comme stratégie alimentaire pour réduire la production de CH4 entérique des vaches laitières.

Date de modification :