lteration of the microbiota and virulence gene expression in E. Coli O157:H7 in pig ligated intestine with and without AE lesions.

Liu, B., Yin, X., Yu, H., Feng, Y., Ying, X., Gong, J., et Gyles, C.L. (2015). « lteration of the microbiota and virulence gene expression in E. Coli O157:H7 in pig ligated intestine with and without AE lesions. », PLoS ONE, 10(6: Article number e0130272), p. 1-14. doi : 10.1371/journal.pone.0130272  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Contexte Nous avons découvert antérieurement que la bactérie E. coli O157:H7 inoculée dans l’intestin ligaturé des porcs causait des lésions d’attachement et d’effacement (AE) chez certains porcs, mais pas chez d’autres. Dans la présente étude, nous avons évalué les changements dans la communauté microbienne et l’expression des gènes de virulence chez E. coli O157:H7 dans l’intestin ligaturé de porcs chez lesquels la bactérie a causé des lésions AE ou n’a pas réussi à causer de telles lésions. Méthodologie/principaux résultats Nous avons analysé l’ARN du microbiote intestinal par électrophorèse sur gel en gradient dénaturant (EGGD). Les profils électrophorétiques ont affiché de nettes différences se caractérisant par deux bandes d’une intensité augmentée, en particulier chez les porcs sans lésions AE (bandes AE‑), et plusieurs bandes d’une abondance accrue chez les porcs avec lésions AE. L’analyse des séquences a révélé que les deux bandes AE‑ appartenaient à Veillonella caviae, une espèce aux propriétés probiotiques, et à Bacteroides sp. Parallèlement aux différences dans le microbiote, l’analyse de l’expression des gènes par PCR quantitative a montré que, comparativement à ce qui a été observé avec les porcs sans lésions AE, E. coli O157:H7 chez les porcs avec lésions AE a présenté une régulation à la hausse de gènes codant des adhésines présumées, du gène nleA (non-LEE encoded effector) et du gène de détection du quorum qseF, du gène de la résistance acide ureD et de gènes du locus d’effacement des entérocytes (LEE). Conclusion/importance La présente étude démontre que les activités ou les populations de Veillonella caviae et de Bacteroides sp. étaient réduites chez les porcs avec lésions AE comparativement aux porcs sans lésions AE. Il faudra réaliser d’autres études pour comprendre la façon dont le microbiote a été modifié et le rôle que joue ces microorganismes dans la maîtrise d’E. coli O157:H7.

Date de modification :