Effect of nitrogen fertilizer on nitrogen accumulation, translocation, and use efficiency in dryland oilseed flax.

Xie, Y.P., Gan, Y.T., Li, Y., Niu, J., Gao, Y.H., An, H., et Li, A.R. (2015). « Effect of nitrogen fertilizer on nitrogen accumulation, translocation, and use efficiency in dryland oilseed flax. », Agronomy Journal, 107(5), p. 1931-1939. doi : 10.2134/agronj14.0602  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans les régions semi-arides du nord de la Chine, les engrais représentent le principal facteur limitant le rendement en huile de lin (Linum usitatissimum L.). Cette étude visait à déterminer si l’accumulation, la translocation et l’efficacité d’utilisation de l’azote (N) pouvaient être modifiées par la quantité de N présente dans le sol. Nous avons examiné les effets de l’azote sur la translocation de l’azote, le rendement en huile de lin, la teneur en huile et l’efficacité d’utilisation de l’azote à Zhangjiakou, en Chine. Des plantes de lin ont été cultivées dans des terres contenant 0, 45, 90 et 135 kg N ha‑1 (désignées respectivement : témoin, à faible teneur en N, à teneur modérée en N, et à teneur élevée en N), en 2011 et en 2012. Nous avons constaté que l’accumulation de N dans les feuilles et le péricarpe des capsules a atteint son maximum aux stades de l’anthèse et du développement du grain, respectivement, pour ensuite diminuer rapidement avant la maturité. Sur deux ans, la translocation de l’azote des feuilles aux graines a augmenté en moyenne de 43, 150 et 150 % dans les sols à teneurs faible, modérée et élevée en azote, respectivement, comparativement à ce que nous avons observé dans les sols témoins. Nous avons découvert que ce sont les feuilles qui donnent le plus d’azote aux graines (80 %, en moyenne, au cours des deux années), et que le péricarpe des capsules est le deuxième plus grand contributeur, avec 12 % (en 2011) et 9 % (en 2012) de l’azote des graines. Le rendement grainier le plus élevé était de 2270 kg ha-1 (en 2011) et de 1903 kg ha-1 (en 2012), des rendements qui ont été observés dans les sols à teneur modérée en azote. L’azote du sol n’a pas influé sur la teneur en huile des graines. L’efficacité d’utilisation de l’azote a diminué avec l’augmentation de la teneur en N. Ces résultats semblent indiquer qu’une teneur modérée en N est suffisante pour promouvoir la translocation de l’azote et accroître l’indice de récolte de l’azote, son efficacité d’utilisation et la productivité du lin oléagineux.

Date de modification :