Patch Experience Changes Host Acceptance of the Aphid Parasitoid Aphidius ervi.

Lanteigne, M.-E., Brodeur, J., Jenni, S., et Boivin, G. (2015). « Patch Experience Changes Host Acceptance of the Aphid Parasitoid Aphidius ervi. », Journal of Insect Behavior. doi : 10.1007/s10905-015-9515-3  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons étudié le comportement d’évaluation de la qualité des agrégats par le parasitoïde Aphidius ervi Haliday (Hymenoptera: Braconidae) exploitant des colonies de pucerons de la laitue Nasonovia ribisnigri Mosley (Hemiptera: Aphididae). Des agrégats d’hôtes de trois qualités différentes ont été offerts à une femelle naïve (sans expérience préalable de l’hôte) du parasitoïde. Les agrégats de haute qualité (HQ) consistaient en 20 N. ribisnigri élevés sur une variété de laitue sensible. En comparaison, les agrégats de faible qualité (FQ) consistaient en 20 N. ribisnigri élevés sur une variété partiellement résistante de laitue, et les agrégats de qualité mixte (MQ), en des nombres égaux (10) de pucerons élevés sur les deux types de laitue. Les pucerons parasités ont été élevés jusqu’à l’émergence du parasitoïde, et le nombre de momies et le sex-ratio ont été notés. Au sein du premier agrégat rencontré, le nombre moyen de momies produites par l’A. ervi était significativement plus élevé chez les agrégats HQ (X ± SD; 7,1 ± 5,0) que chez les agrégats FQ (3,8 ± 4,5). Ce résultat donne à croire que les femelles peuvent évaluer la qualité d’un agrégat sans avoir été exposées préalablement au puceron et misent sur leur capacité innée d’estimer la qualité des agrégats lorsqu’elle rencontre un premier agrégat. Cette capacité innée peut cependant être modifiée par l’expérience. Les femelles exposées à un agrégat MQ maintenaient le même niveau d’exploitation sur l’agrégat suivant, quelle que soit la qualité de cet agrégat. Les femelles ont intensifié leur niveau d’acceptation de l’hôte sur le troisième agrégat après avoir été exposées successivement à trois agrégats FQ. En l’absence d’hôtes de meilleure qualité dans le milieu ambiant, il est probablement préférable pour les femelles d’accepter des hôtes de faible qualité. Ces résultats semblent indiquer que le type de décision comportementale des A. ervi femelles en quête d’un hôte peut être perçu comme une mise à jour Bayésienne.

Date de modification :