Effect of protein or energy restriction during late gestation on hormonal and metabolic status in pregnant goats and postnatal male offspring.

He, Z.X., Sun, Z., Beauchemin, K.A., Yang, W.-Z., Tang, S.X., Zhou, C.S., Han, X.F., Wang, M., Kang, J.H., et Tan, Z.L. (2015). « Effect of protein or energy restriction during late gestation on hormonal and metabolic status in pregnant goats and postnatal male offspring. », Animal, 9(11), p. 1843-1851. doi : 10.1017/S1751731115001147  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans la présente étude, nous avions pour objectif d’examiner les effets d’un apport limité en protéines maternelles et en énergie sur l’état hormonal et métabolique des chèvres en fin de gestation et des chevreaux mâles après leur naissance. Pour ce faire, nous avons donné à 45 chèvres en gestation une ration témoin (groupe TEM), une ration à teneur en protéines réduite de 40 % (groupe PR) ou une ration à teneur en énergie réduite de 40 % (groupe ER), du 90e jour de gestation jusqu’à la mise bas. Nous avons dosé les métabolites et les hormones dans le plasma des mères (à 90, 125 et 145 jours de gestation) et des chevreaux (à 6 semaines). La glycémie des chèvres en gestation du groupe PR ou ER était inférieure (p < 0,001) à celle des chèvres du groupe TEM à 125 et 145 jours de gestation. Toutefois, la concentration plasmatique des acides gras non estérifiés était plus élevée (p < 0,01) à 125 et 145 jours pour le groupe PR et ER que pour le groupe TEM. L’apport limité en protéines a accru (p < 0,01) la concentration de cortisol maternel à 145 jours de gestation et la ration ER a diminué (p < 0,01) la concentration d’insuline maternelle à 125 jours de gestation. En outre, l’apport alimentaire limité a influé sur la concentration des acides aminés (AA) maternels : la concentration des AA totaux (AAT) et celle des AA non essentiels (AANE) ont été plus élevées (p < 0,05) chez les chèvres du groupe PR, mais moins élevées (p < 0,05) chez celles du groupe ER à 125 jours de gestation. Après une récupération nutritionnelle de 6 semaines, la concentration plasmatique de la plupart des paramètres métaboliques et hormonaux chez les chevreaux ayant été soumis à une restriction alimentaire était comparable à celle des chevreaux du groupe TEM, à l’exception de la concentration d’insuline, qui était réduite (p < 0,05) chez les chevreaux du groupe ER, et la concentration d’Asp, qui était réduite (p < 0,05) chez ceux du groupe PR et ER. Ces résultats fournissent des données sur les mécanismes métaboliques qui pourraient être responsables de la programmation fœtale.

Date de modification :