Two tribes hidden in one genus: the case of Agaedioxenis Villeneuve (Diptera: Tachinidae: Exoristinae).

Cerretti, P., O'Hara, J.E., Winkler, I.S., Lo Giudice, G., et Stireman III, J.O. (2015). « Two tribes hidden in one genus: the case of Agaedioxenis Villeneuve (Diptera: Tachinidae: Exoristinae). », Organisms, Diversity and Evolution, 15(3), p. 489-512. doi : 10.1007/s13127-015-0211-0  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous utilisons ici le « genre » afrotropical de Tachinidae Agaedioxenis Villeneuve pour illustrer les difficultés que pose aux diptéristes la classification d’une des familles d’organismes les plus diversifiées et les plus riches en espèces sur la Terre. Notre étude a révélé la présence de « deux tribus cachées à l’intérieur d’un même genre », une lignée représentant un genre appartenant à la tribu des Goniini (Agaedioxenis) et l’autre, un genre appartenant à la tribu des Eryciini (Eugaedioxenis gen. nov.). Les deux genres ont été révisés selon une approche intégrative combinant des critères morphologiques et génétiques (codes à barres établis par séquençage du gène COI). Le nom de genre Agaedioxenis remplace Gaedioxenis Townsend comme nom de genre valide. Le genre Agaedioxenis englobe cinq espèces, soit deux espèces déjà décrites (Agaedioxenis setifrons (Villeneuve) comb. nov. et Agaedioxenis brevicornis (Villeneuve) comb. nov.) et trois nouvelles espèces (Agaedioxenis kirkspriggsi sp. nov., Agaedioxenis succulentus sp. nov. et Agaedioxenis timidus sp. nov.). Agaedioxenis propinqua (Villeneuve) est reconnu comme étant un synonyme subjectif d’A. brevicornis (Villeneuve), syn. nov., et selon le Principe du Premier Réviseur, ce dernier nom est jugé le plus ancien des deux noms. Eugaedioxenis gen. nov. est établi pour deux espèces, Eugaedioxenis haematodes (Villeneuve), espèce type et comb. nov., et Eugaedioxenis horridus sp. nov. Toutes les nouvelles espèces décrites appartenant à ces deux genres proviennent d’Afrique du Sud. Nous passons en revue les critères lies à la génétique, à la morphologie et à l’histoire naturelle qui nous ont incités à redéfinir les limites du genre Agaedioxenis pour décrire le genre Eugaedioxenis et réviser la classification supragénérique de ces deux taxons.

Date de modification :