Expression analysis of histone acetyltransferases in rice under drought stress.

Fang, H., Liu, X., Thorn, R.G., Duan, J., et Tian, L.-N. (2014). « Expression analysis of histone acetyltransferases in rice under drought stress. », Biochemical and Biophysical Research Communications (BBRC), 443(2), p. 400-405. doi : 10.1016/j.bbrc.2013.11.102  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’acétylation des histones est une des modifications réversibles essentielles de la structure de la chromatine qui participent à la régulation de l’expression génique chez les eucaryotes. Les histones acétyltransférases (HAT) et les histones déacétylases (HDAC) maintiennent l’homéostasie de l’acétylation des histones. Selon des études chez l’Arabidopsis, les HAT participent aux réactions de la plante à divers facteurs de stress, y compris la lumière, la température, la salinité et l’ABA. Le stress hydrique, stress environnemental très courant, peut induire diverses réactions physiologiques et biochimiques liées aux HAT chez la plante. Huit HAT réparties entre quatre familles (CBP, GNAT, MYST et TAFII250) sont connues chez le riz. Dans le cadre de la présente recherche, nous avons sélectionné une OsHAT de chaque famille, pour un total de quatre, d’après l’analyse in silico de la réaction du domaine et du promoteur au stress hydrique. Nous avons soumis des semis de riz au stade des deux feuilles à un stress hydrique. Nous avons confirmé l’efficacité du traitement de sécheresse en mesurant la teneur relative en eau des plantes. La PCR quantitative en temps réel a révélé que le stress hydrique causait une augmentation significative de l’expression de quatre HAT (OsHAC703, OsHAG703, OsHAF701 et OsHAM701) chez le riz. En outre, l’analyse par transfert de Western a montré que le degré d’acétylation de certaines lysines de l’histone H3 (lysine 9, lysine 18 et lysine 27) et de l’histone H4 (lysine 5) augmentait avec l’augmentation de l’expression des OsHAT. L’augmentation significative de la quantité de transcrits des OsHAT et du degré d’acétylation des résidus de lysine des histones H3 et H4 donne à penser que les OsHAT participent à la réaction au stress hydrique chez le riz.

Date de modification :