Modification of mature non-reducible collagen cross-link concentrations in bovine m. gluteus medius and semitendinosus with steer age at slaughter, breed cross and growth promotants.

Roy, B.C., Sedgewick, G., Aalhus, J.L., Basarab, J.A., et Bruce, H.L. (2015). « Modification of mature non-reducible collagen cross-link concentrations in bovine m. gluteus medius and semitendinosus with steer age at slaughter, breed cross and growth promotants. », Meat Science, 110, p. 109-117. doi : 10.1016/j.meatsci.2015.07.008  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Chez l’animal, la perte de tendreté de la viande avec l’âge a été attribuée à la formation de liaisons croisées trivalentes (matures) dans le collagène. Pour réduire la quantité de liaisons croisées trivalentes du collagène dans les muscles, on peut réduire l’âge à l’abattage ou induire le remodelage musculaire avec des stimulateurs de croissance. Pour vérifier cette dernière solution, nous avons examiné les muscles gluteus medius (GM) et semitendinosus (ST) de 112 bouvillons de boucherie mis à l’engrais à l’âge de 12-13 mois (croissance rapide) ou à 18-20 mois (croissance lente). Des bouvillons de race Hereford–Aberdeen Angus (HAA) ou Charolais–Red Angus (CRA) ont été répartis au hasard dans un des groupes suivants : implants (IMP); ractopamine (RAC), IMP et RAC; aucun traitement (témoin). La RAC a entraîné une diminution de la pyridinoline (mol/mol collagène), alors que les IMP ont donné lieu à une augmentation du chromogène d’Ehrlich (CE) (mol/mol collagène) dans le muscle GM. Dans le ST, la RAC a entraîné une augmentation du CE (mol/mol collagène), mais à une diminution du CE (nmol/g muscle brut) chez les bouvillons CRA à croissance lente. De plus, les IMP ont entraîné une augmentation de la pyridinoline (nmol/g muscle brut) dans le ST des bouvillons HAA à croissance lente. Ces résultats montrent que les stimulateurs de croissance influent sur la quantité de liaisons croisées dans le collagène du périmysium.

Date de modification :