Headspace volatile components of Canadian grown low-tannin faba bean (Vicia faba L.) genotypes.

Oomah, B.D., Razafindrainibe, M., et Drover, J.C.G. (2014). « Headspace volatile components of Canadian grown low-tannin faba bean (Vicia faba L.) genotypes. », Journal of the Science of Food and Agriculture, 94(3), p. 473-481. doi : 10.1002/jsfa.6272  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

CONTEXTE : la flaveur étant un prérequis pour la sapidité de nouvelles variétés de cultures, nous avons évalué les composés volatils de 13 génotypes de féveroles à faible teneur en tanin cultivées au Canada. Cette évaluation a été faite en isolant ces composés par micro-extraction en phase solide de l’espace de tête et par analyse par chromatographie en phase gazeuse et spectrométrie de masse. RÉSULTATS : Au total, 45 composés volatils, aldéhydes, hydrocarbures aromatiques, alcools, cétones et alcanes représentaient en moyenne respectivement 57, 15, 14, 5 et 4,5% de la surface totale des pics. Les composés volatils extractibles étaient grandement dépendant de l’emplacement, alors que 10 composés de l’espace de tête (pentan-1-ol, hexan-1-ol, pentanal, (E)hept-2-énal, 2 éthylfurane, 2-pentylfurane, acétone, butanone, heptan-2-one et oct-3-én-2-one) étaient spécifiques du génotype et/ou régulé par les conditions environnementales. Une analyse à plusieurs variables des données réalisée sur le groupe fonctionnel des composés volatils au moyen d’une analyse par composant principale et d’une analyse par groups a permis de montrer que la quantité totale de composés volatils extractibles était le principal facteur permettant de séparer les génotypes de féveroles. CONCLUSION : le technique de micro-extraction en phase solide s’est avérée être une méthode rapide et efficace pour l’évaluation de routine des profils de composés volatils des féveroles, qui peut être appliquée lors d’un programme de criblage/sélection de plantes.

Date de modification :