New and noteworthy records of Orthoptera and allies in the Maritimes and the Îles-de-la-Madeleine, Quebec.

Catling, P.M., McAlpine, D.F., Adam, C.I.G., Belliveau, G., Doucet, D., Fairweather, A.D., Malloch, D., Sabine, D.L., et Thomas, A.W. (2013). « New and noteworthy records of Orthoptera and allies in the Maritimes and the Îles-de-la-Madeleine, Quebec. », Canadian Field Naturalist, 127(4), p. 332-337.

Résumé

Les auteurs mentionnent pour la première fois la présence à l’Île-du-Prince-Édouard du Chortophaga viridifasciata, du Forficula auricularia, du Melanoplus stonei, du Scudderia furcata furcata, du Scudderia pistillata et du Trimerotropis verruculata ainsi que la présence au Nouveau-Brunswick du Doru taeniatum, du Melanoplus punctulatus, de l’Orchelimum gladiator et du Spharagemon bolli. D’autres mentions intéressantes incluent le Melanoplus madeleineae, une espèce endémique observée à l’Île d’Entrée, aux Îles de la Madeleine, au Québec, le Trimerotropis verruculata, également observé aux Îles de la Madeleine, au Québec, ainsi que les Chortophaga viridifasciata, Stethophyma lineatum et Tetrix subulata, tous nouveaux pour l’Île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse. Les aires de répartition du Conocephalus brevipennis, du Tetrix arenosa angusta, du Tetrix ornata et du Tetrix subulata sont considérablement étendues au Nouveau-Brunswick. Une mention jusque-là inédite du Roeseliana roeselii (Metrioptera roeselii) datant de 2003 constitue la mention la plus ancienne de cette espèce introduite d’Europe dans les Maritimes.

Date de modification :