Identification of a Group of Novel γ-Gliadin Genes.

Qi, P.-F., Wei, Y.-M., Ouellet, T., Chen, Q., Wang, Z., Wei, Z., et Zheng, Y.-L. (2014). « Identification of a Group of Novel γ-Gliadin Genes. », Journal of Integrative Agriculture, 13(2), p. 290-298. doi : 10.1016/S2095-3119(13)60358-5  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les γ-gliadines sont une composante importante des protéines de réserve de la graine de blé. Nous avons cloné quatre nouvelles γ-gliadines (Gli-ng1 à Gli-ng4) du blé (Triticum aestivum) et d’une espèce d’Aegilops. Ces nouvelles γ-gliadines sont beaucoup plus petites (masse moléculaire) que les γ-gliadines typiques, en raison de l’absence (délétion) du domaine non répétitif, de la région riche en glutamine, de l’extrémité 3´ du domaine répétitif et de l’extrémité 5´ de la partie C‑terminale. Cette délétion pourrait être due à une recombinaison non homologue entre le domaine répétitif et l’extrémité C‑terminale. Par conséquent, les protéines Gli-ng1 et Gli-ng4 ne contenaient, respectivement, que deux et trois résidus cystéine. En tant que représentante des nouvelles γ-gliadines, Gli-ng1, a été sous-clonée dans un système d’expression d’Escherichia coli. L’analyse par SDS-PAGE montre que, in vitro, les deux résidus de cystéine de la protéine Gli-ng1 pourraient participer à la formation de liaisons disulfure entre les molécules. Le clonage de Gli-ng1 provenant de l’ADNc de la graine du T. aestivum cv. Chinese Spring semble indiquer que les gènes des nouvelles γ-gliadines sont transcrits normalement durant le développement des graines. L’analyse phylogénétique a montré que les quatre gènes étaient plus étroitement apparentés à ceux du génome B (S) du blé.

Date de modification :