Transportation stress and the incidence of exertional rhabdomyolysis in emus (Dromaius novaehollandiae).

Menon, D.G., Bennett, D.C., Schaefer, A.L., et Cheng, K.M.-T. (2014). « Transportation stress and the incidence of exertional rhabdomyolysis in emus (Dromaius novaehollandiae). », Poultry Science, 93(2), p. 273-284. doi : 10.3382/ps.2013-03260  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

De nombreux élevages d’émeus se trouvent dans des régions dépourvues d’installations de transformation pouvant traiter ces oiseaux. De ce fait, la distance est grande entre l’élevage et l’abattoir. Deux expériences ont était effectuées, au cours desquelles des émeus ont été transportés dans une remorque pour chevaux modifiée jusqu’à un abattoir situé à 6 heures de route. Les variations des indices de stress et d’homéostasie (hématologie, biochimie sérique, enzymes, température et poids corporels) ont servi à évaluer la réponse physiologique au transport. L’activité des enzymes alanine aminotransférase, aspartate aminotransférase et créatine kinase ont accusé une hausse significative (p < 0,001) entre le moment précédant le transport et l’abattage, ce qui indique que la paroi cellulaire musculaire des oiseaux a subi des dommages. La température corporelle des émeus a aussi connu une hausse significative (p < 0,001), passant de 37,0 à 39,6 °C après le transport au cours de l’expérience 1, et de 37,2 à 38,9 °C après le transport au cours de l’expérience 2. Le transport a engendré une perte de poids significative au cours des deux expériences (p < 0,001; 2,1 ± 0,2 kg vs 0,6 ± 0,2 kg) et une période de repos dans l’aire d’attente après le transport a permis un léger regain (p < 0,01). L’administration de suppléments par voie orale avant et après le transport a été efficace pour protéger les muscles des dommages et accélérer la récupération du poids corporel durant la période de repos. Les résultats cliniques laissent supposer une rhabdomyolyse à l’effort, et soulignent ainsi le besoin d’une manipulation prudente et de l’amélioration des conditions de transport des émeus.

Date de modification :