Magnitude Differences in Bioactive Compounds, Chemical Functional Groups, Fatty Acid Profiles, Nutrient Degradation and Digestion, Molecular Structure, and Metabolic Characteristics of Protein in Newly Developed Yellow-Seeded and Black-Seeded Canola Lines.

Theodoridou, K., Zhang, X., Vail, S.L., et Yu, P. (2015). « Magnitude Differences in Bioactive Compounds, Chemical Functional Groups, Fatty Acid Profiles, Nutrient Degradation and Digestion, Molecular Structure, and Metabolic Characteristics of Protein in Newly Developed Yellow-Seeded and Black-Seeded Canola Lines. », Journal of Agricultural and Food Chemistry, 63(22), p. 5476-5484. doi : 10.1021/acs.jafc.5b01577  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

De nouvelles lignées de canola à graines jaunes (CS-Y) et à graines noires (CS-B) ont récemment été mises au point par altération chimique et structurale grâce à une technologie moderne. Cependant, aucune étude systématique n’a pu être trouvée sur les composés bioactifs, les groupes fonctionnels chimiques, les profils des acides gras, la structure inhérente, la dégradation et l’absorption des nutriments ou les caractéristiques métaboliques de ces nouvelles lignées. La présente étude visait à déterminer systématiquement les caractéristiques chimiques, structurales et nutritionnelles de ces lignées de canola. Les paramètres étudiés comprenaient les composés bioactifs et les facteurs antinutritionnels, les groupes fonctionnels chimiques, les profils chimiques et nutritionnels détaillés, la valeur énergétique, les fractions nutritionnelles, la structure protéique, la cinétique de dégradation, la digestion intestinale, l’apport en protéines vraies dans l’intestin et la valeur de conversion alimentaire en lait. Les résultats ont montré que la lignée CS-Y présentait des valeurs plus faibles (P ≤ 0,05) que la lignée CS-B pour ce qui est des fibres insolubles dans les détergents neutres (122 vs 154 g/kg MS), des fibres insolubles dans les détergents acides (61 vs 99 g/kg MS), de la lignine (58 vs 77 g/kg MS), de l’azote non protéique (56 vs 68 g/kg MS) et de protéines insolubles au détergent acide (11 vs 35 g/kg MS). Aucune différence n’a été notée dans les profils des acides gras, sauf pour la teneur en acide éicosénoïque C20:1 (oméga-9), qui était plus faible chez la lignée CS-Y (P < 0,05) que chez la lignée CS-B. Les glucosinolates différaient (P < 0,05) entre les deux lignées en termes de pent-4-ényl, de phényléthyl, de 3-méthylindolyl et de but­3­ényl (2,9 vs 1,0 μmol/g). Concernant les composés bioactifs, les polyphénols totaux avaient tendance à différer (6,3 vs 7,2 g/kg MS), mais aucune différence n’a été notée pour l’acide érucique et les tanins condensés, qui se sont établis en moyenne à 0,3 et à 3,1 g/kg MS, respectivement. Après répartition des protéines en cinq sous-fractions, des différences notables ont été observées dans les fractions PA, PB1 (65 vs 79 g/kg PB), PB2 et PC (10 vs 33 g/kg PB), ce qui indique que la dégradation des protéines et l’apport en protéines dans l’intestin grêle différaient chez les deux lignées. Pour ce qui est du profil spectral de la structure protéique, aucune différence notable n’a été observée concernant les groupes fonctionnels d’amides I et II, les hélices α et la structure en feuillets β ainsi que leur rapport, ce qui indique qu’il n’y a pas de différence dans la composition et la conformation des protéines entre les deux lignées. Au chapitre des valeurs énergétiques, des différences notables ont été observées quant aux nutriments digestibles totaux (TDN; 149 vs 133 g/kg MS), à l’énergie métabolisable (ME; 58 vs 52 MJ/kg MS) et à l’énergie nette pour la lactation (NEL; 42 vs 37 MJ/kg MS) entre les lignées CS-Y et CS-B. En ce qui concerne la cinétique de dégradation ruminale in situ, les deux lignées différaient sur le plan de la fraction soluble (S; 284 vs 341 g/kg PB), de la fraction dégradable (D; 672 vs 590 g/kg PB) et de la matière organique effectivement dégradée (EDOM; 710 vs 684 g/kg MO), mais pas sur le plan de la vitesse de dégradation. Comparativement à la lignée CS-B, la lignée CS-Y présentait une digestibilité supérieure dans l’intestin des protéines non dégradées dans le rumen (566 vs 446 g/kg de protéines non dégradables dans le rumen, P < 0,05). Les résultats de la modélisation de l’apport en nutriments ont montré que la synthèse protéique microbienne (MCP; 148 vs 171 g/kg MS) et le bilan des protéines dégradées dans le rumen (DPB; 108 vs 127 g/kg MS) étaient plus faibles chez la lignée CS-Y. Aucune différence n’a toutefois été notée en ce qui concerne les protéines totales réellement digérées dans l'intestin grêle (DVE) et la valeur de conversion alimentaire en lait entre les deux lignées. En conclusion, les caractéristiques nutritionnelles, chimiques et structurales de la nouvelle lignée à graines jaunes différaient de celles de la lignée à graines noires. L’assimilation et la disponibilité des éléments nutritifs étaient supérieures chez la lignée CS-Y.

Date de modification :