L'effet des drêches séchées de distillerie avec solubles sur les émissions entériques de méthane et l'excrétion d'azote par les bovins de boucherie en finition.

Hünerberg, M., McGinn, S.M., Beauchemin, K.A., Okine, E.K., Harstad, O.M., et McAllister, T.A. (2013). « L'effet des drêches séchées de distillerie avec solubles sur les émissions entériques de méthane et l'excrétion d'azote par les bovins de boucherie en finition. », Canadian Journal of Animal Science, 93(3), p. 373-385. doi : 10.4141/CJAS2012-151  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L'objectif de cette étude était d'examiner l'impact des drêches séchées de distillerie avec solubles de maïs (CDDGS) ou de blé (WDDGS) sur les émissions entériques de méthane (CH4) par les bovins de boucherie en finition, et de déterminer si certaines des diminutions observées étaient dues au contenu en gras des CDDGS. Un deuxième objectif était de comparer l'effet des CDDGS ou WDDGS sur l'excrétion de N. L'expérience consistait en un carré Latin de 4×4 en réplica avec des périodes de 28 jours et 16 génisses de descendance croisée fistulées au rumen. La diète témoin contenait 87% d'orge, 8% d'ensilage d'orge et 5% de suppléments (sur une base de matière sèche; MS). Les diètes traitements ont été formulées en remplaçant 40% de l'orge (sur une base MS) avec des CDDGS, des WDDGS ou des WDDGS supplémentés avec de l'huile de maïs (WDDGS+huile). Pour la diète WDDGS+huile, 6,5% d'huile de maïs a été ajoutée aux WDDGS (3,4% MS grasse) pour obtenir une concentration de gras semblable à celle des CDDGS (9,7% DM). Toutes les diètes ont été servies sous forme de rations totales mélangées une fois par jour ad libitum. Une collecte totale d'urine et de fèces a été faite du jour 18 au jour 21. Le méthane a été mesuré du jour 25 au jour 28 dans quatre chambres respiratoires à circuit ouvert identiques. Comparés aux WDDGS, les CDDGS et WDDGS+huile ont réduit (P<0,05) les émissions de CH4 calculées en pourcentage de l’énergie brute ingérée (GEI) de 5,5 à 4,0 et 4,2%, respectivement. Les CDDGS ont aussi réduit (P<0,05) les émissions de CH4 comparé au témoin (5% de GEI), les WDDGS+huile ont eu tendance (P=0,08) à provoquer une réponse similaire. Le méthane (% de GEI) n’était pas différent entre les WDDGS et le témoin (P=0,29). L'excrétion d'azote totale a été supérieure (P<0,001) pour CDDGS, WDDGS et WDDGS+huile (220, 253, et 265 g d-1) comparé au témoin (143 g d-1). Bien que l'huile semble être responsable de la réduction d’émission de CH4 lorsque des DDGS sont inclus dans la diète, l'augmentation de l'excrétion d'azote indique qu'une évaluation complète du cycle de vie doit être menée pour évaluer l'impact total des DDGS sur l’émission des gaz à effet de serre par les bovins de boucherie en finition.

Date de modification :