Les effets d'un mélange commercial d'huiles essentielles et du monensin dans une diète riche en grains et contenant de la drêche de blé sur la fermentation in vitro.

Li, Y., Li, C.L., Beauchemin, K.A., et Yang, W.-Z. (2013). « Les effets d'un mélange commercial d'huiles essentielles et du monensin dans une diète riche en grains et contenant de la drêche de blé sur la fermentation in vitro. », Canadian Journal of Animal Science, 93(3), p. 387-398. doi : 10.4141/CJAS2013-028  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Notre objectif était d’évaluer les effets in vitro d'un mélange commercial d'huiles essentielles (BEO – « blend of essential oils ») comparé au monensin (MON) sur la fermentation d'aliments riches en grains et qui contiennent de la drêche de blé avec matières solubles (DDGS – «distillers’ dried grains with solubles»). Deux expériences ont été effectuées. La première a été conçue comme culture en batch à court terme pour déterminer la dose optimale de BEO (0, 45, 90 ou 180 mg kg-1 matière sèche) sur les variables de fermentation. La deuxième expérience était un dispositif aléatoire par blocs avec analyse factorielle 2×2 des traitements par la technique de simulation du rumen. Un substrat alimentaire riche en grains et qui contient de la DDGS de blé était enrichi de 0 ou 28 mg MON kg-1 matière sèche combiné à 0 et 90 mg BEO kg-1 matière sèche. Le monensin n'avait aucun impact sur la concentration totale d'acides gras volatils (VFA – «volatile fatty acid ») ni les proportions molaires des VFA individuels, mais il a réduit la production de CH4 (mL L-1 gaz; P=0,01) et la disparition des matières sèches (P=0,04). La supplémentation par BEO n'a pas d'effet sur la concentration en VFA, mais a réduit (P=0,01) la proportion molaire d'acétate et a réduit (P=0,02) le ratio de concentration d'acétate par rapport au propionate et la production de CH4 (mL g-1 matières organiques digérées). Le BEO augmente (P=0,01) la disparition de fibre au détergent neutre sans influencer la disparition des autres éléments nutritifs. Ces résultats indiquent que la supplémentation des aliments riches en grains contenant du DDGS de blé avec le BEO améliore la composition de fermentation par augmentation de la concentration de propionate, réduction de la production de CH4 et augmentation de la digestibilité des fibres. Ce BEO commercial serait un substitut potentiel pour le MON chez les bovins de boucherie nourris aux diètes riches en grains contenant de la DDGS.

Date de modification :