Le prélèvement de multiples échantillons de salive de porc et l'effet sur l'activité adrénocorticale.

Cook, N.J., Hayne, S., Rioja-Lang, F.C., Schaefer, A.L., et Gonyou, H.W. (2013). « Le prélèvement de multiples échantillons de salive de porc et l'effet sur l'activité adrénocorticale. », Canadian Journal of Animal Science, 93(3), p. 329-333. doi : 10.4141/CJAS2012-120  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La validité du prélèvement de multiples échantillons de salive pour la mesure du cortisol a été testée avec deux régimes d’échantillonnage de porcs en croissance de deux catégories de poids (50 kg et 100 kg). Le premier régime d’échantillonnage était un protocole de haute fréquence et courte durée (HFSD) impliquant le prélèvement d’échantillons à environ 2 minutes d'intervalle sur une période de 30 minutes. Le deuxième régime d’échantillonnage était un protocole de basse fréquence et longue durée (LFLD) durant lequel les échantillons ont été prélevés à toutes les 30 minutes pendant 3 heures. Les deux régimes d’échantillonnage ont été appliqués à des porcs logés en enclos individuels. L'effet de l’échantillonnage répété d'un porc spécifique sur les membres du groupe de son enclos a été testé avec le protocole LFLD. Aucun effet des deux régimes d’échantillonnage sur la concentration de cortisol salivaire a été observé chez les porcs logés individuellement ou en groupe. Par contre, des concentrations de cortisol salivaire plus élevées ont été associées avec les durées d’échantillonnage plus longues du régime HFSD pour les animaux de la catégorie de poids de 50 kg mais pas chez les animaux de la catégorie de 100 kg. Ces expériences indiquent que le prélèvement de plusieurs échantillons de salive n'affecte pas les concentrations de cortisol chez les porcs en croissance mais il serait prudent de prélever les échantillons individuels sur une période de temps la plus courte possible pour éviter les effets d’échantillonnage chez les animaux plus jeunes.

Date de modification :