Dynamics of Soil Fungal Population in Herbicide Resistant Canola Fields.

Kaur, R., Syan, H.S., Jabaji, S., Pageau, D., et Singh, J. (2015). « Dynamics of Soil Fungal Population in Herbicide Resistant Canola Fields. », International Journal of Plant & Soil Science, 7(6), p. 338-347. doi : 10.9734/IJPSS/2015/18828  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour assurer la sécurité de l’approvisionnement alimentaire d’une population croissante, il est essentiel de pouvoir compter sur des cultures à rendement élevé, tolérantes aux stress. Les nouvelles approches à l’étude visent la mise au point de plantes génétiquement modifiées (GM) adaptées aux changements climatiques, résistantes aux herbicides et aux organismes nuisibles, et ayant une valeur nutritive accrue. Malgré un avenir prometteur pour ces plantes, la population générale et la communauté scientifique se disent préoccupées par l’effet de la culture de plantes GM sur l’écosystème et sur la santé humaine. Les plantes tolérantes aux herbicides font partie des plantes GM pouvant modifier les caractéristiques des sols par l’introduction de composés d’herbicides. Nous avons eu recours à la PCR quantitative pour examiner l’effet de certains herbicides (glyphosate, glufosinate-sulfate d’ammonium et ammonium d’imazéthapyr) sur la population fongique de champs de canola tolérant aux herbicides, pendant deux saisons de croissance consécutives (2010 et 2011), dans deux différents endroits du Québec, Canada. Nos données montrent que malgré une légère augmentation de la population fongique après les traitements au glyphosate, celle-ci n’était pas significative sur le plan statistique, tout comme dans le cas des traitements au glufosinate-sulfate d’ammonium et à l’ammonium d’imazéthapyr. Les herbicides examinés dans cette étude n’ont donc eu aucun effet défavorable sur la population fongique.

Date de modification :