Variation de l’absorption du potassium et du calcium avec le temps et la profondeur des racines.

McGonigle, T.P. et Grant, C.A. (2015). « Variation de l’absorption du potassium et du calcium avec le temps et la profondeur des racines. », Canadian Journal of Plant Science, 95(4), p. 771-777. doi : 10.4141/cjps-2014-227  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La variation de l'absorption du calcium (Ca) et du potassium (K) par les racines en fonction de leur profondeur et du temps présente de l'intérêt non seulement en tant que processus fondamental en physiologie végétale, mais aussi sur le plan pratique, en gestion agricole. En ce qui concerne le K, spécifiquement, il conviendrait d'optimiser la profondeur à laquelle on applique l'engrais en bandes latérales afin que la culture l'absorbe mieux. Le strontium (Sr) et le rubidium (Rb), deux éléments rares dans la nature, ont respectivement été employés comme traceurs pour vérifier l'activité des racines en rapport avec le Ca et le K. Les auteurs ont appliqué du Sr et du Rb à une profondeur de 0–5 cm, de 5–10 cm et de 10–15 cm sur des micro-parcelles, au champ. L'application du traceur à la masse de racines, dans son ensemble, à une plage de profondeurs a permis d’éliminer les effets confondants de l'expansion latérale des racines attribuable à l’âge qu'on observe avec les applications ponctuelles. L'analyse du sol a confirmé qu'il n'y a pas déplacement des amendements dans le profil. La concentration de Sr dans les pousses de maïs (Zea mays L.) a atteint un maximum après 16 jours de croissance pour le traitement de 0-5 cm, ce qui est cohérent avec l'absorption plus restreinte prévue du Ca au niveau de l'extrémité des racines. La concentration maximale de Rb dans les pousses, en revanche, a été relevée le 24e jour, avec l'amendement de 5–10 cm, signe d'une absorption proximale du K par les racines. L'absorption du Sr et du Rb s'est poursuivie plus longtemps à la profondeur de 5–15 cm qu’à celle de 0-5 cm, de sorte que la majeure partie du Ca et du K dans les pousses devrait venir des éléments situés à cet endroit. La pasteurisation du sol en réduit la colonisation par les mycorhizes à arbuscules, mais n'a aucun effet sur l'absorption des traceurs, ce qui donne à penser que ces champignons n'influent pas sur l'absorption du Ca et du K. Ceux qui étudient l'activité des racines de maïs en recourant au Sr et au Rb devraient appliquer ces traceurs à une profondeur de 5-15 cm et récolter les pousses trois à sept semaines après les semis. Si l'on se fie à l'absorption du Sr, on devrait déterminer la concentration de Ca dans le sol à une profondeur de 5 à 15 cm pour prévoir le degré d'absorption de cet élément par le maïs en début de saison. D'après l'absorption de Rb, les applications d'engrais K en bandes latérales visant à accélérer la croissance en début de saison devraient quant à elles donner les meilleurs résultats à une profondeur de 5 à 15 cm.

Date de modification :