Five new Talaromyces species with ampulliform-like phialides and globose rough walled conidia resembling T. verruculosus.

Visagie, C.M., Yilmaz, N., Frisvad, J.C., Houbraken, J.A.M.P., Seifert, K.A., Samson, R.A., et Jacobs, K. (2015). « Five new Talaromyces species with ampulliform-like phialides and globose rough walled conidia resembling T. verruculosus. », Mycoscience, 56(5: Article number 197), p. 486-502. doi : 10.1016/j.myc.2015.02.005  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le Talaromyces verruculosus, le T. aculeatus et le T. apiculatus sont les seules espèces de Talaromyces qui produisent des conidiophores comportant des phialides en forme d’ampoule se terminant en un cou très mince et des conidies globuleuses à paroi rugueuse. Dans notre étude, nous présentons cinq nouvelles espèces présentant des caractères micromorphologiques similaires, mais possédant aussi des caractères macromorphologiques uniques. Le Talaromyces australis (CBS 137102T) se distingue par une croissance limitée sur milieu CYA à 25 et à 37 °C (16–24 mm; 9–13 mm) et la production de pigments rouges sur la plupart des milieux. Le Talaromyces kendrickii (CBS 136666T) se distingue par son incapacité de croître sur milieu CYA à 37 °C. Le Talaromyces veerkampii (CBS 500.78T) croît rapidement sur milieu MEA (38–42 mm), et les colonies sur milieu YES présentent un revers vert bronze. Les colonies de Talaromyces fuscoviridis (CBS 193.69T) présentent un revers vert foncé sur milieu MEA et produisent habituellement des exsudats rouges sur d’autres milieux. Le Talaromyces stellenboschiensis (CBS 135665T) croît plus rapidement sur milieu CYA à 25, 30 et 37 °C (40–45 mm; 48–53 mm; 35–40 mm). Les résultats obtenus sur le plan morphologique étaient appuyés à la fois par les analyses phylogénétiques multigéniques et par les données sur les extrolites produits par ces espèces.

Date de modification :