Influence d’une application prolongée de fumier sur la composition minérale de l’orge d’ensilage cultivé sous irrigation.

Miller, J.J., Beasley, B.W., Drury, C.F., Larney, F.J., et Hao, X. (2015). « Influence d’une application prolongée de fumier sur la composition minérale de l’orge d’ensilage cultivé sous irrigation. », Canadian Journal of Plant Science, 95(4), p. 759-770. doi : 10.4141/cjps-2014-329  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On ignore quelles incidences à long terme le type de fumier (composté ou empilé) appliqué au sol, la nature de la litière (copeaux de bois ou paille) et le taux d'application ont sur la qualité fourragère de l'orge d'ensilage destiné aux bovins de boucherie. Les auteurs ont dosé plusieurs minéraux (P, Ca, ratio Ca:P, Mg, K, ratio K:(Ca+Mg), Na, Fe, Mn, Zn, Cu) dans l'orge d'ensilage (Hordeum vulgare L.) cultivé sous irrigation sur un loam argileux après 4 (2002), 7 (2005) ou 11 (2009) années d'applications annuelles de fumier de parc d'engraissement composté ou empilé fait de copeaux de bois ou de paille, à trois taux (13, 39 et 77Mg de poids sec par hectare). Les traitements incluaient aussi un témoin sans amendement et l'application d'un engrais inorganique. En général, le type de fumier n'a pas d'effet cohérent ou significatif (P≤0,05) sur la concentration des minéraux examinés dans l'orge d'ensilage. La concentration de la plupart des oligoéléments était généralement plus élevée avec la paille qu'avec les copeaux de bois. Dans l'ensemble, les résultats pour P, K, Na et le ratio K:(Ca+Mg) appuient l'hypothèse que la concentration dans la culture augmente avec le taux d'application, cependant la situation inverse s'observe avec Ca et Mg. En général, les résultats donnent à penser que la nature de la litière et le taux d'application présentent de meilleures possibilités que le type de fumier pour gérer la qualité fourragère de l'orge d'ensilage.

Date de modification :