An assessment tool to help producers improve cow comfort on their farms.

Vasseur, E., Gibbons, J., Rushen, J.P., Pellerin, D., Pajor, E., Lefebvre, D.M., et de Passillé, A.M.B. (2015). « An assessment tool to help producers improve cow comfort on their farms. », Journal of Dairy Science (JDS), 98(1), p. 698-708. doi : 10.3168/jds.2014-8224  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Une gestion efficace et un environnement approprié sont essentiels à la santé et au bien-être des bovins laitiers. Les codes de pratiques fournissent aux producteurs laitiers des pratiques exemplaires relatives aux soins à apporter à leur troupeau et à la gestion de ceux-ci. De nouvelles recommandations canadiennes ont été établies pour l’industrie laitière. Les objectifs de cette étude étaient d’élaborer un outil d’évaluation sur le terrain pour aider les producteurs à estimer dans quelle mesure ils respectent leur code de pratiques et à déterminer les modifications qu’ils pourraient apporter à la gestion et à l’environnement pour améliorer le confort des vaches laitières de leur exploitation. L’outil d’évaluation porte sur les aspects critiques du confort des vaches laitières, entre autres le logement (conception des stalles, espace par animal, gestion des stalles, gestion des enclos, salle de traite et couloirs de transfert), l’alimentation, l’eau (note d’état corporel, nutrition), la santé et le bien-être (boiterie, état et parage des onglons). Les objectifs des pratiques exemplaires ont été définis selon les exigences et les recommandations du code de pratiques. Chaque exploitation a reçu une note comprise entre 0 (objectif non atteint) et 100 (objectif atteint) pour chaque objectif. Cent exploitations à stabulation entravée et 110 exploitations à stabulation libre ont été étudiées dans 3 provinces du Canada (Québec, Ontario et Alberta). Le temps consacré à l’évaluation, faite au cours de 2 visites d’une durée moyenne de 8 et 9 h (exploitations à stabulation entravée et à stabulation libre) et 4 et 4.1 h, a dépassé les 3 à 4 h prévues, principalement à cause des mesures prises chez les animaux; des stratégies pour réduire la durée de l’évaluation ont été abordées. Des procédures opératoires normalisées ont été élaborées pour assurer l’uniformité de la prise de mesures et de l’enregistrement des données. Des vérifications périodiques ont été faites par les formateurs pour que les 15 évaluateurs restent au-dessus de la cible convenue, soit un coefficient kappa modéré ≥ 0,6. Les notes moyennes pour tous les aspects critiques s’échelonnaient de 25 à 89 % pour les exploitations à stabulation libre et de 48 à 95 % pour les exploitations à stabulation entravée. Ces notes doivent être comparées entre elles avec précaution, car elles n’ont pas toujours pu être calculées de la même façon pour les différents systèmes de logement. Un rapport d’évaluation, indiquant les forces et les aspects du confort des vaches laitières pouvant être améliorés pour chaque exploitation, a été produit et expliqué aux producteurs. Ceux­ci se sont montrés convaincus de l’efficacité de notre outil pour évaluer le confort des vaches (exploitations à stabulation libre : 86 %; exploitations à stabulation entravée : 95 %) et pour faciliter la prise de décisions visant à améliorer leur système (exploitations à stabulation libre : 83 %; exploitations à stabulation entravée : 93 %). Notre outil d’évaluation du confort des vaches a servi de matériel de référence pour le programme d’évaluation des soins des animaux des Producteurs laitiers du Canada.

Date de modification :