Improved peak identification in 31P-NMR spectra of environmental samples with a standardized method and peak library.

Cade-Menun, B.J. (2015). « Improved peak identification in 31P-NMR spectra of environmental samples with a standardized method and peak library. », Geoderma, 257-258, p. 102-114. doi : 10.1016/j.geoderma.2014.12.016  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La spectroscopie du 31P par résonnance magnétique nucléaire (RMN du 31P) a fait avancer la connaissance des formes organiques du phosphore dans les échantillons prélevés dans l’environnement plus que toute autre technique. Lors des premiers travaux de RMN du 31P, on limitait les identifications aux raies clairement séparées comme celles de l’orthophosphate et du pyrophosphate, et l’on regroupait les pics restants en grandes catégories comme les monoesters d’orthophosphate et les diesters d’orthophosphate. Des progrès dans la méthodologie de la RMN du 31P pour les échantillons environnementaux donnent des spectres plus clairs, ce qui permet d’identifier plus de raies. Cependant, il n’existe actuellement pas de méthode normalisée d’identification des raies et aucune bibliothèque de déplacements chimiques des formes du phosphore analysées dans des conditions normalisées et facilement reproduites. Différents groupes de recherche ont réalisé des expériences par ajout connu de substance pour produire leurs propres bibliothèques de raies. Toutefois, puisque les déplacements chimiques des formes du phosphore sont modifiés par les conditions de l’échantillon, comme le pH et la concentration de sel, il peut être difficile d’utiliser le travail d’un groupe de laboratoire pour identifier les formes du P dans des échantillons analysés par un autre groupe de laboratoire dans des conditions Pour cet article, nous avons analysé plus de 50 composés du phosphore dans des conditions normalisées, facilement reproductibles par d’autres groupes de recherche. Parmi ces composés, on trouve des phosphanates, des monoesters d’orthophosphate, des diesters d’orthophosphate, des polyphosphates, des pyrophosphates et un composé avec un lien N P. Les déplacements chimiques des formes de phosphore analysées pour cette bibliothèque ont été comparés à ceux identifiés par d’autres. De plus, nous donnons des recommandations sur des expériences normalisées d’ajouts de substance pour améliorer l’identification des raies.

Date de modification :