Length distribution and other dimensional parameters of chopped forage by image analysis.

Savoie, P., Audy-Dubé, M.A., et Morissette, R. (2014). « Length distribution and other dimensional parameters of chopped forage by image analysis. », Transactions of the ASABE, 57(6), p. 1549-1555. doi : 10.13031/trans.57.10665  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’analyse classique de la grosseur des particules de fourrage haché se fait par tamisage mécanique, ce qui donne une distribution de masses à une dimension. Or, des études récentes montrent que les particules longues et étroites peuvent basculer pendant l’agitation et passer (à la verticale) dans des trous plus petits que la particule la plus longue. Par ailleurs, l’analyse par image bien étalonnée est certainement plus précise pour mesurer les véritables dimensions des particules. Voici l’expérience que nous avons faite avec de la luzerne et du maïs hachés récoltés à trois longueurs théoriques de coupe (LTC = 4,8; 9,5 et 11,1 mm). Les particules ont d’abord été triées par la méthode classique de tri ASABE. Puis, les particules de chaque tamis ont été étendues sur une surface plane et photographiées. Les photos ont été traitées avec l’Image Analysis Toolbox de MATLAB, qui permet d’obtenir la zone totale de pixels, la longueur du vecteur (la plus grande distance entre deux points périphériques) et une estimation de la largeur des particules individuelles. Toutes les particules d’une image ont été pesées, ce qui a permis d’estimer le volume et la troisième dimension (l’épaisseur). La méthode ASABE habituellement utilisée a sous-estimé la longueur des particules de 31 % en moyenne par rapport à l’analyse des images. Comme prévu, la largeur n’était pas significativement différente pour les particules de luzerne, aux trois LTC, mais la différence a augmenté avec la LTC du maïs, indiquant une rupture dans les deux dimensions (longueur et largeur) due à la grosseur de la plante de maïs. L’analyse des images et la mesure de la masse ont fourni des renseignements détaillés sur la surface extérieure totale par unité de masse, avec en moyenne 218 cm2 g-1 de matière sèche (MS) pour les particules de luzerne et 133 cm2 g-1 de MS pour les particules de maïs. L’utilisation combinée de l’analyse d’images et du tamisage mécanique a permis d’améliorer l’estimation de la masse et des paramètres dimensionnels.

Date de modification :