Effects of isobutyrate supplementation on ruminal microflora, rumen enzyme activities and methane emissions in Simmental steers.

Wang, C., Liu, Q., Zhang, Y.L., Pei, C.X., Zhang, S.L., Wang, Y.X., Yang, W.-Z., Bai, Y.S., Shi, Z.G., et Liu, X.N. (2015). « Effects of isobutyrate supplementation on ruminal microflora, rumen enzyme activities and methane emissions in Simmental steers. », Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition, 99(1), p. 123-131. doi : 10.1111/jpn.12191  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le but de cette étude était d’évaluer les effets de suppléments d’isobutyrate sur la microflore du rumen, l’activité enzymatique et les émissions de méthane chez des bouvillons Simmental consommant une ration à base de cannes de maïs. Nous avons soumis huit bouvillons Simmental munis d’une canule ruminale à une expérience réalisée suivant un plan en carré latin 4 × 4 répété. Les traitements appliqués ont été les suivants : témoin (sans isobutyrate), teneur faible en isobutyrate, teneur moyenne en isobutyrate et teneur élevée en isobutyrate. Les doses administrées étaient de 8,4, 16,8 et 25,2 g d’isobutyrate par bouvillon par jour, respectivement. L’isobutyrate a été mélangé à la main dans la portion concentrée. Les rations étaient constituées de 60 % de cannes de maïs et 40 % de concentré (sur une base de matière sèche). La matière sèche ingérée (moyenne de 9 kg/jour) était restreinte à un maximum de 90 % de la consommation à volonté. Les populations de bactéries totales, de bactéries cellulolytiques et de champignons anaérobies ont connu une croissance linéaire, tandis que les protozoaires et les méthahonogènes totaux ont connu une décroissance linéaire avec l’augmentation du supplément d’isobutyrate. La quantification par PCR en temps réel des populations de Ruminococcus albus, Ruminococcus flavefaciens, Butyrivibrio fibrisolvens et Fibrobacter succinogenes a révélé une augmentation linéaire avec l’augmentation du supplément d’isobutyrate. Les activités carboxyméthyl cellulase, xylanase et β-glucosidase ont connu une augmentation linéaire et l’activité protéase, une diminution linéaire. La production de méthane a diminué de façon linéaire avec l’augmentation du supplément d’isobutyrate. La dégradabilité effective de la cellulose et de l’hémicellulose de la canne de maïs a connu une augmentation linéaire, alors que celle des protéines brutes dans la ration a connu une diminution linéaire avec l’augmentation du supplément d’isobutyrate. Ces résultats indiquent que l’isobutyrate en supplément améliore la microflore, l’activité enzymatique dans le rumen et les émissions de méthane chez les bouvillons. Il a été avancé que l’isobutyrate stimulait les microorganismes ou les enzymes digestifs en fonction de la dose administrée. Dans les conditions expérimentales de cet essai, la dose optimale d’isobutyrate était d’environ 16,8 g par bouvillon par jour.

Date de modification :