Short communication: Folates and vitamin B12 in colostrum and milk from dairy cows fed different energy levels during the dry period.

Duplessis, M., Mann, S., Nydam, D.V., Girard, C.L., Pellerin, D., et Overton, T.R. (2015). « Short communication: Folates and vitamin B12 in colostrum and milk from dairy cows fed different energy levels during the dry period. », Journal of Dairy Science (JDS), 98(8), p. 5454-5459. doi : 10.3168/jds.2015-9507  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons entrepris cette étude pour évaluer les concentrations de folate et de vitamine B12 dans le colostrum et le lait en début de lactation chez les vaches laitières recevant des rations à différentes teneurs énergétiques durant la période sèche. Quatre-vingt-quatre vaches Holstein multipares ont commencé à recevoir un des traitements alimentaires suivants sous forme de ration totale mélangée 57 jours avant la date de vêlage prévue : (1) ration à forte teneur énergétique (1,35 Mcal d’énergie nette pour les fonctions d’entretien/kg de matière sèche [MS]; 56 % ensilage de maïs, 12 % paille de blé et 32 % mélange concentré en fonction de la MS quotidienne); (2) ration à teneur énergétique limitée (1,14 Mcal d’énergie nette pour les fonctions d’entretien/kg de MS; 29 % ensilage de maïs, 36 % paille de blé et 35 % mélange concentré en fonction de la MS quotidienne); (3) ration croissante intermédiaire (ration à teneur énergétique limitée depuis le début du tarissement jusqu’au 29e jour avant la date de vêlage prévue, puis ration représentant un mélange 50:50 des rations à teneur énergétique limitée et à forte teneur énergétique depuis le 28e jour avant la date de vêlage prévue jusqu’à la parturition; 1,24 Mcal d’énergie nette pour les fonctions d’entretien/kg de MS). Après le vêlage, toutes les vaches ont reçu la même ration, sous forme de ration totale mélangée (44 % ensilage de maïs, 14 % ensilage de graminées et 42 % mélange concentré en fonction de la MS quotidienne) jusqu’au 42e jour après le début de la lactation. Les échantillons de colostrum ont été prélevés lors de la première traite après la parturition et les échantillons de lait, durant la traite du matin aux 11e et 39e jours de lactation ± 2. Le colostrum de la première traite et la production laitière ont été pesés le jour du prélèvement des échantillons. Le rendement en colostrum de la première traite postpartum et le rendement laitier aux 11e et 39e jours de lactation n’ont pas été touchés par les traitements. La production moyenne de colostrum était de 6,8 ± 0,7 kg lors de la première traite postpartum, tandis que la production laitière moyenne aux 11e et 39e jours de lactation était de 40,3 ± 1,5 et 48,9 ± 1,3 kg/j, respectivement. Les concentrations de folate dans le colostrum et dans le lait ne différaient pas selon le traitement. La concentration de folate dans le colostrum (440,3 ± 18,8 ng/mL) était plus élevée que dans le lait au 11e jour de lactation (93,7 ± 3,0 ng/mL) et au 39e jour de lactation (78,4 ± 2,6 ng/mL). La concentration de vitamine B12 dans le colostrum était plus élevée chez les vaches ayant reçu une ration à énergie contrôlée (31,7 ± 1,4 ng/mL) que chez celles ayant reçu une ration intermédiaire (23,5 ± 1,4 ng/mL), tandis qu’aucun effet lié au traitement n’a été noté pour la concentration de vitamine B12 dans le lait. Aux 11e et 39e jours de lactation, les concentrations de vitamine B12 dans le lait étaient en moyenne de 3,8 et 3,2 ± 1,4 ng/mL, respectivement. En résumé, nos résultats laissent croire qu’un changement d’alimentation durant la période sèche pourrait modifier la concentration de vitamine B12 dans le colostrum, mais il n’a eu aucun effet sur la concentration de folate et de vitamine B12 dans le lait au début de la lactation.

Date de modification :