Protein can be taken up by damaged wheat roots and transported to the stem.

Rasmussen, J.P., Gilroyed, B.H., Reuter, T.R., Badea, A., Eudes, F., Graf, R.J., Laroche, A., Kav, N.N.V., et McAllister, T.A. (2015). « Protein can be taken up by damaged wheat roots and transported to the stem. », Journal of Plant Biology, 58(1), p. 1-7. doi : 10.1007/s12374-014-0258-z  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les protéines d’origine animale peuvent constituer une partie du bassin global d’azote (N) dans le sol et il est possible que les végétaux utilisent des protéines animales comme source de N. Nous avons utilisé du blé (Triticum aestivum L.) pour déterminer si la protéine modèle, l’ovalbumine, était absorbée par les racines et transportée dans la plante. Dans les racines, l’ovalbumine était associée à l’épiderme lorsque aucun dommage aux racines n’était apparent, mais lorsque les racines avaient subi de légers dommages, elle était présente dans les espaces intercellulaires de tout le cortex et dans l’endoderme. L’ovalbumine n’a été trouvée que dans la tige lorsque de légers dommages du système racinaire étaient visibles. Des cultures de protoplastes de blé en suspension ont révélé que l’ovalbumine n’était pas assimilée dans les cellules individuelles de la plante. Nos résultats permettent de croire que l’absorption d’ovalbumine et son transport subséquent dans le blé ne sont possibles qu’après que les racines aient subi des dommages. Le mouvement apoplastique peut permettre à la protéine animale de pénétrer dans les tissus végétaux au-dessus du sol, où elle peut être consommée par les brouteurs.

Date de modification :