Short-term anaerobic, pure oxygen and refrigerated storage conditions affect the energy status and selective gene expression in litchi fruit.

Liu, T., Wang, H., Kuang, J., Sun, C., Shi, J., Duan, X.W., Qu, H.X., et Jiang, Y.M. (2015). « Short-term anaerobic, pure oxygen and refrigerated storage conditions affect the energy status and selective gene expression in litchi fruit. », Food Science and Technology - LWT, 60(2), p. 1254-1261. doi : 10.1016/j.lwt.2014.09.003  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons entreposé des litchis récoltés à des températures froides, dans des conditions d’anaérobiose à court terme et dans de l’oxygène pur afin d’étudier les caractéristiques d’énergie et les gènes liés au brunissement du péricarpe. Après le court traitement en anaérobiose et le traitement à l’oxygène pur, les fruits ont été entreposés à 25 °C. D’autres fruits ont été entreposés à 1 °C pendant 1, 2 ou 3 semaines, après quoi ils ont été placés à 25 °C pendant 48 h. L’entreposage dans des conditions d’anaérobiose à court terme et dans de l’oxygène pur a entraîné : la diminution de l’indice de brunissement et de l’abondance relative de la sous‑unité β de l’ATP synthase, LcAtpB), l’augmentation de l’intensité de respiration et de la teneur en ATP, la contribution d’une autre voie d’oxydation pour la respiration totale (ρVAP/Vt) et la transcription du gène mitochondrial LcUCP1 (uncoupling protein) des fruits. Les résultats du traitement en anaérobiose à court terme étaient plus significatifs que ceux du traitement à l’oxygène pur. L’entreposage au froid a entraîné une diminution des concentrations d’ATP, mais a provoqué une augmentation de l’indice de brunissement, de l’intensité de respiration, de la ρVAP/Vt ainsi qu’une transcription accrue des gènes LcAOX1 (alternative oxidase), LcUCP1, LcAAC1 (ADP/ATP carrier 1) et LcSnRK2 (sucrose non-fermenting-1-related kinase 2) durant la conservation à 25 °C qui a suivi. Les données donnent à penser que le niveau d’énergie est étroitement lié à l’activité respiratoire et qu’il joue un rôle dans le brunissement des litchis récoltés. La transcription des 5 gènes nous a permis de constater que ces derniers participaient à la régulation de l’énergie et de la qualité des litchis après leur récolte.

Date de modification :