Intraspecies interaction of Fusarium graminearum contributes to reduced toxin production and virulence.

Walkowiak, S., Bonner, C., Wang, L., Blackwell, B.A., Rowland, O., et Subramaniam, R. (2015). « Intraspecies interaction of Fusarium graminearum contributes to reduced toxin production and virulence. », Molecular Plant-Microbe Interactions, 28(11), p. 1256-1267. doi : 10.1094/MPMI-06-15-0120-R  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le Fusarium graminearum est un champignon pathogène qui cause la fusariose de l’épi chez le blé et réduit le rendement et la qualité des grains, qui sont contaminés par la mycotoxine trichothécène désoxynivalénol. Ce champignon coexiste et interagit avec plusieurs espèces de Fusarium de même qu’avec d’autres espèces de champignons phytopathogènes et bactéries dans les champs. Au Canada, il existe deux principaux chémotypes trichothécéniques du F. graminearum : 3-acétyldésoxynivalénol et 15-acétyldésoxynivalénol. Pour comprendre les interactions possibles entre deux isolats de ces chémotypes, nous avons réalisé des essais d’inoculation combinée en milieu de culture et in planta. Ces essais ont montré que l’interaction intraspécifique réduit le rendement de la trichothécène en milieu de culture et les symptômes de la maladie chez le blé. Pour déterminer les gènes intervenant dans l’interaction intraspécifique, nous avons analysé les profils d’expression au moyen d’échantillons d’ARN provenant de cultures coinoculées et nous avons identifié les gènes potentiels à l’aide des séquences génomiques des isolats respectifs.

Date de modification :